La Liberté

13.09.2017

L'Arabie saoudite durcit le ton contre les détracteurs du régime

Le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane, fils du roi, a consolidé ces derniers mois son emprise sur le pouvoir. © KEYSTONE/AP Presidency Press Service
Le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane, fils du roi, a consolidé ces derniers mois son emprise sur le pouvoir. © KEYSTONE/AP Presidency Press Service


13.09.2017

L'Arabie saoudite a nettement durci le ton ces dernières 24 heures contre les détracteurs du régime. Elle a appelé le public à signaler les messages "extrémistes" sur les réseaux sociaux et averti que toute atteinte à l'image de l'Etat est un "crime terroriste".

Ces déclarations ont été diffusées alors qu'une vague d'arrestations a été rapportée depuis le 9 septembre en Arabie saoudite, notamment parmi des prédicateurs et des intellectuels.

Mardi soir, un message a été posté sur un compte Twitter dépendant du ministère de l'Intérieur, appelant le public à utiliser une application appelée "Nous sommes tous la sécurité". Cette application avait été lancée en février, mais elle a brusquement pris une dimension politique.

"Si vous voyez un quelconque compte sur les réseaux sociaux qui répand des idées terroristes ou extrémistes, signalez-le immédiatement s'il vous plaît à (l'application) Nous sommes tous la sécurité".

Plus tard, le bureau du procureur général a publié une déclaration au ton très ferme, avertissant que toute atteinte à "l'unité nationale" ou à "l'image de l'Etat" est un "crime terroriste", ainsi que toute tentative visant à "perturber l'ordre public ou à déstabiliser l'Etat".

Appel à manifester

Des opposants en exil, regroupés sous la bannière d'un "Mouvement du 15 septembre" jusqu'ici inconnu, ont appelé à des manifestations vendredi en Arabie saoudite "contre la pauvreté et le chômage", selon leur compte Twitter.

Mercredi, des dissidents ont fait état d'au moins 20 arrestations depuis le 9 septembre, parmi lesquels des prédicateurs et des intellectuels. Certains sont proches de la confrérie des Frères musulmans.

Ces développements sont intervenus alors que le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane, fils du roi, a consolidé ces derniers mois son emprise sur le pouvoir.

En Arabie saoudite, des millions de personnes utilisent les réseaux sociaux, qui constituent un petit espace de liberté dans ce royaume ultra-conservateur où les jeunes de moins de 25 ans représentent plus de la moitié de la population.

ats, afp

Dans la même rubrique
Le calendrier 2018 d'Alex est arrivé
Le calendrier 2018 d'Alex est arrivé

Une idée cadeau parfaite pour les fêtes de fin d'année... Commandez-le ici, les frais de port sont offerts!

Offre exclusive Club en Liberté
Offre exclusive Club en Liberté

Une semaine de thalassothérapie en Tunisie avec 50% de réduction pour la 2e personne!

Articles les plus lus
Inscrivez-vous à la newsletter Gottéron!
Inscrivez-vous à la newsletter Gottéron!

Chaque vendredi, recevez toute les dernières actualités des Dragons!

RDV au Comptoir Broyard
RDV au Comptoir Broyard

Prenez les commandes de notre triporteur, accrochez votre ceinture et défiez les lois de la pesanteur!

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00