La Liberté

L'Argentine domine le Canada en ouverture

Messi et l'Argentine ont battu le Canada 2-0 en ouvrrture de la Copa America © KEYSTONE/EPA/ERIK S. LESSER
Messi et l'Argentine ont battu le Canada 2-0 en ouvrrture de la Copa America © KEYSTONE/EPA/ERIK S. LESSER


Publié le 21.06.2024


Tout le stade n'avait d'yeux que pour lui et c'est bien de Lionel Messi qu'est venue la solution.

Le no 10 a signé une passe plein axe à l'origine du premier but de l'Argentine, qui a battu le Canada 2-0 en ouverture de la Copa America jeudi à Atlanta.

Les champions du monde en titre, favoris pour soulever le trophée continental une deuxième fois d'affilée, lancent ainsi de manière idéale leur été américain. Même si la bande à Messi a attendu le retour des vestiaires pour ouvrir le score.

La passe de "la Pulga" a laissé le gardien canadien penaud, sorti en retard, et qui s'est écroulé après un choc avec le milieu argentin Mac Allister. Julian Alvarez, l'attaquant de poche de Manchester City, n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond de la cage vide pour lancer l'Albiceleste (1-0, 49e).

Le Canada n'a pas démérité, avec son capitaine Alphonso Davies qui a multiplié les débordements en première période. Mais l'Argentine a su accélérer quand il le fallait et le deuxième acte du match allait en effet être à sens unique, couronné par Lautaro Martinez, entré à la 76e et qui a douché les espoirs canadiens en fin de match (88e).

"Nous savions de quoi le Canada était capable. C'était un match très dur, très physique, surtout en première mi-temps, il y avait peu d'espace. Heureusement, nous avons trouvé la solution rapidement en deuxième mi-temps et on a pu jouer un peu mieux", a déclaré Messi à l'issue de cette partie.

Senior de la Copa

Privé de but, l'octuple ballon d'or a tout de même pu fêter la victoire de son équipe. Et une autre, plus symbolique: celle du joueur le plus capé de la Copa. C'est la 35e apparition du génie argentin dans la coupe continentale, qu'il a glanée en 2021 et qu'il compte bien soulever à nouveau le 14 juillet à Miami.

Pour cela, les champions en titre devront faire face à une concurrence relevée, à commencer par le Chili dans cinq jours.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11