La Liberté

14.03.2018

Décès de l'astrophysicien britannique Stephen Hawking à 76 ans

Alerte Info © Keystone
Alerte Info © Keystone
Stephen Hawking avait donné une conférence sur "la création de l'univers" à l'occasion du 450e anniversaire de l'Université de Genève en 2009 (archives). © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Stephen Hawking avait donné une conférence sur "la création de l'univers" à l'occasion du 450e anniversaire de l'Université de Genève en 2009 (archives). © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI


14.03.2018

L'astrophysicien britannique Stephen Hawking est mort mercredi à l'âge de 76 ans à son domicile à Cambridge, au nord de Londres. Son génie scientifique et son handicap physique caractéristique avaient fait de lui une personnalité mondialement connue.

Stephen Hawking, qui avait publié en 1988 "Une brève histoire du temps", avait consacré sa vie à décrypter les secrets de l'univers. Il s'est éteint paisiblement dans les premières heures de mercredi.

"C'était un grand scientifique et un homme extraordinaire dont l'oeuvre et l'héritage vivront encore de nombreuses années", ont écrit ses enfants, Lucy, Robert et Tim, dans un communiqué publié par l'agence Press Association.

Maladie de Charcot

Stephen Hawking avait défié les prédictions selon lesquelles il n'avait que quelques années à vivre après avoir développé très jeune, en 1964, une maladie neurodégénérative paralysante, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot.

La maladie l'avait progressivement privé de mobilité et confiné à un fauteuil roulant, presque complètement paralysé et incapable de parler sauf à travers son emblématique synthétiseur vocal.

"Je suis certain que mon handicap a un rapport avec ma célébrité. Les gens sont fascinés par le contraste entre mes capacités physiques très limitées et la nature extrêmement étendue de l'univers que j'étudie", disait le scientifique.

"Son courage et sa ténacité, son génie et son humour, ont inspiré des gens à travers le monde", ont souligné ses enfants. "Il avait déclaré un jour 'Cet Univers ne serait pas grand-chose s'il n'abritait pas les gens qu'on aime'. Il nous manquera toujours".

Vibrants hommages

Les hommages de la communauté scientifique se sont multipliés à l'annonce de son décès. Stephen Toope, le vice-président de l'Université de Cambridge, où Stephen Hawking avait étudié et travaillait, a salué "un être unique". "Son exceptionnelle contribution au savoir scientifique, aux mathématiques et à la vulgarisation laisse une contribution indélébile".

La Nasa a salué "un physicien de renom et un ambassadeur de la science". "Ses découvertes ont ouvert un univers de possibilités que nous et le monde continuons à explorer", a-t-elle déclaré sur Twitter.

L'astrophysicien américain Neil deGrasse Tyson a également salué sa mémoire. "Sa mort laisse un vide intellectuel. Mais ce n'est pas du vide, voyez-le plutôt comme une sorte d'énergie imprégnant l'espace-temps, qui défie la mesure", a-t-il écrit.

Le secrétaire d'État britannique aux anciens combattants, Tobias Ellwood, a déclaré que Stephen Hawking était "une inspiration pour nous tous, quelle que soit notre situation, pour atteindre les étoiles". "Il a tiré les rideaux pour nous donner un aperçu du tout: de l'Univers et du pouvoir de l'esprit humain", a commenté la secrétaire d'État au développement, Penny Mordaunt.

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a estimé que le chercheur britannique avait "rendu le monde meilleur".

Un géant de la science

Né le 8 janvier 1942, Stephen William Hawking est l'un des scientifiques les plus renommés du monde et on le compare à Albert Einstein ou à Isaac Newton. Son travail s'est concentré sur le rapprochement de la théorie de la relativité et de la théorie des quantas pour tenter d'expliquer la création de l'Univers et son fonctionnement.

En 1979, Hawking a été nommé professeur de mathématiques - un poste qu'avait occupé Newton - à l'Université de Cambridge, pour laquelle il avait quitté l'Université d'Oxford afin d'étudier l'astronomie théorique et la cosmologie.

Dans ce corps distordu par la maladie résidait un esprit extrêmement brillant, fasciné par l'essence de l'Univers, par son processus de formation et par la manière dont il pourrait finir.

"Mon objectif est simple", a-t-il dit un jour. "C'est la compréhension totale de l'Univers", "comprendre pourquoi il est comme il est et pourquoi il existe".

ats, afp, reu

Dans la même rubrique
Coupe du monde 2018
Coupe du monde 2018

Du 14 juin au 15 juillet, ne manquez rien de la grande fête du ballon rond!

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans les oreilles des programmateurs
Dans les oreilles des programmateurs

Cet été, découvrez les coups de coeur musicaux des programmateurs des festivals du canton.

Offre estivale exclusive
Offre estivale exclusive

Séjour authentique en Aveyron, pays du couteau, du fromage et des grands espaces!

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00