La Liberté

03.04.2020

L'Europe sortira "plus forte" de la crise, selon sa patronne

Ursula von der Leyen est confiante: l'UE se relèvera plus forte après la crise © KEYSTONE/EPA/FRANCOIS LENOIR / POOL
Ursula von der Leyen est confiante: l'UE se relèvera plus forte après la crise © KEYSTONE/EPA/FRANCOIS LENOIR / POOL
Partager cet article sur:
03.04.2020

L'Union européenne sortira "plus forte" de la crise du Covid-19 malgré les interrogations actuelles sur la solidarité entre les 27. C'est la conviction affichée par Ursula von der Leyen, présidente de la commission européenne.

"Moi, je suis convaincue que l'Europe sortira plus forte de cette crise", a-t-elle déclaré sur la radio française Europe E1. La patronne de l'UE a dit comprendre le cri d'alarme lancé par l'un de ses prédécesseurs, le Français Jacques Delors, pour qui le manque de solidarité entre Européens fait courir un "danger mortel" à l'Union.

"Le danger est grand, mais il y a un autre grand Français, c'est Jean Monnet et il a dit, l'Europe se forge dans les crises. J'aime cette phrase, je pense que c'est vrai", a relevé Mme von der Leyen, qui s'exprimait en français.

"On a souvent prédit la mort de l'Europe (..) Aujourd'hui, nous sommes toujours là (...) Nous sommes toujours sortis de ces crises par le haut", a-t-elle poursuivi. Selon elle, les 27 ne vaincront pas seuls le virus: ils doivent travailler ensemble. "Cela ne fonctionne peut-être pas toujours parfaitement, mais bien mieux que chacun pour soi", a-t-elle souligné.

La présidente de la Commission a concédé qu'au début de la crise sanitaire, "certains Etats membres n'ont pensé qu'à leurs propres problèmes". Elle a déploré notamment la fermeture de frontières internes ou des interdictions d'exportation de matériels médicaux. Mais "nous avons beaucoup oeuvré pour changer ces mentalités", a-t-elle dit. "Aujourd'hui, ces problèmes ont disparu et on voit beaucoup de signes de solidarité", a-t-elle assuré.

Elle a promis un "Plan Marshall" européen, via le budget de l'UE, pour relancer l'économie après la crise. Elle a indiqué qu'une décision serait prise après Pâques sur la réouverture ou non des frontières extérieures de l'UE.

ats, afp

Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00