La Liberté

19.11.2019

L'extension d'une importante carrière en Valais en bonne voie

La carrière de Freney II est l'une des plus importantes du pays. Ses réservers seront épuisées en 2022-2023. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La carrière de Freney II est l'une des plus importantes du pays. Ses réservers seront épuisées en 2022-2023. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT


19.11.2019

L'extension de la carrière des Freneys franchit un cap. L'assemblée primaire de Massongex (VS) a validé lundi soir la modification partielle du plan d'affectation des zones et du règlement communal des constructions et des zones. Monthey doit encore se prononcer.

Au terme d'une assemblée extraordinaire tendue, le oui l'a emporté, par 228 voix contre 194 et quatre abstentions. "J'ai passé la soirée la plus difficile depuis que je suis directeur de Famsa (ndlr : la Fabrique d'Agglomérés Monthey SA qui exploite ladite carrière), soit 25 ans", avouait Luis Ricardo.

Le patron de la carrière chablaisienne a fait part "de son soulagement et de son émotion. C'est l'aboutissement de deux ans de travail. Faire preuve de transparence a fini par payer." Trois séances publiques avaient en effet été organisées, ces derniers mois pour convaincre indécis et opposants.

Recours inéluctable

Dans le camp des vaincus, Marc-Henri Tenthorey estimait ne pas avoir tout perdu. "Nous avons voulu un débat et nous l'avons eu", se félicitait-il. Le vote de lundi aura réuni le 36% du corps électoral massongéroud. Un chiffre record pour une assemblée primaire en Valais. De quoi donner une légitimité certaine au résultat.

M. Tenthorey n'entend cependant pas en rester là avec son comité citoyen: "Nous allons recourir auprès du Conseil d'Etat, puis si besoin devant le Tribunal cantonal, voire fédéral si nous devions trouver les fonds nécessaires"

Déboutée en septembre, la majorité des quelque 350 opposants de Massongex et les 87 de Monthey estiment que le projet voté lundi "ne respecte pas l'un des articles de la Loi sur l'aménagement du territoire (LAT)", explique M. Tenthorey. "Ce sera notre angle d'attaque."

Tournant politique

Présidente de la commune de Massongex, Sylviane Coquoz n'avait pas hésité à monter au front pour défendre le dossier. "Si le non l'avait remporté, je me serais sérieusement posé la question si me représenter ou non, l'an prochain, à la présidence de la commune." Un poste qu'elle occupe depuis le 1er janvier 2017.

Le projet d'extension de la carrière s'effectuant tant sur le territoire de Massongex que de Monthey, le Conseil général de la ville devra lui aussi se prononcer. Ce sera chose faite le 9 décembre. Son soutien semble acté. Restera ensuite à régler la question de la procédure juridique qui devrait repousser le début des travaux d'une ou plusieurs années.

Clause du besoin

Pour justifier l'agrandissement de l'une de ses carrières, la Famsa avait invoqué la clause de nécessité. Les réserves en grès de gisement de la carrière de Freney II, l'une des plus importantes du pays, seront en effet épuisées en 2022-2023.

Cette roche de type dur sert à 26% à créer du ballast pour les chemins de fer et à 28% à répondre aux besoins en gravillons durs pour les routes cantonales et nationales. La durée d'extraction demandée est de trente ans. En cas de cessation de production, les firmes concernées, notamment les CFF, devraient davantage se tourner vers l'étranger.

Deux décharges supplémentaires sans produits amiantés sont également prévues aux Freneys. L'une pour les matériaux d'excavation, l'autre pour des déchets issus de l'incinération des ordures ménagères.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00