La Liberté

07.08.2018

L'USP préconise plusieurs mesures solidaires pour aider les paysans

Jacques Bourgeois, directeur de l'USP, tient à souligner que la branche prend aussi ses propres mesures (archives). © KEYSTONE/THOMAS DELLEY
Jacques Bourgeois, directeur de l'USP, tient à souligner que la branche prend aussi ses propres mesures (archives). © KEYSTONE/THOMAS DELLEY


07.08.2018

L'Union suisse des paysans (USP) a adopté mardi un premier train de mesures pour aider le monde agricole à faire face à la sécheresse. Elle prône la solidarité dans la branche et au sein du secteur agro-alimentaire.

Au lendemain des mesures d'urgence prises par la Confédération, la faîtière des paysans a lancé ses propres propositions. Sa priorité va à l'affourragement afin de garantir suffisamment de nourriture pour le bétail cet hiver. "Il est important de montrer que nous prenons nous aussi nos propres mesures", a souligné Jacques Bourgeois, directeur de l'USP.

Les mesures préconisées en appellent à la solidarité des paysans eux-mêmes. Les agriculteurs disposant d'assez de fourrage sont appelés à placer leur offre sur le marché et dans les bourses au fourrage mises en place par les chambres cantonales d'agriculture. Les paysans qui peuvent prendre des animaux pour l'automne et l'hiver sont priés de s'annoncer.

Appel aux transformateurs

L'USP demande aussi à la branche de transformation de s'associer aux efforts. Les abattoirs sont priés de ne pas exploiter la détresse des éleveurs à leur avantage. Il s'agit d'éviter une chute des prix des vaches de boucherie comme l'a montré une tendance déjà perceptible cette semaine.

Les agriculteurs doivent dans la mesure du possible renoncer à des ventes précipitées. L'USP demande aussi que les importations autorisées dernièrement ne soient pas introduites sur le marché pour l'instant.

Sur le marché du lait, la faîtière paysanne appelle les détaillants à verser jusqu'au 30 avril 2019 un montant de solidarité de 5 centimes pour le lait d'industrie. La totalité sera reversée aux producteurs de lait. De plus, toutes les déductions en cours doivent être interrompues immédiatement.

Paiements directs

Enfin, l'USP espère un geste en matière de paiements directs. Ceux-ci ne doivent pas être amputés si les agriculteurs ne parviennent pas à respecter à la lettre les prescriptions qui y sont liées.

Ce train de mesures n'entraîne, selon l'USP, aucun frais supplémentaire pour la Confédération. Une partie d'entre elles ont déjà été proposées par le Département fédéral de Johann Schneider-Ammann lundi. A ce propos, le comité de l'USP organisera dès la semaine prochaine une consultation au sein de la branche sur l'abaissement des droits de douane sur le fourrage de 3 francs par 100 kilos à zéro franc, a précisé M. Bourgeois.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00