La Liberté

10.12.2018

La comète "Wirtanen" sera visible avec des jumelles

Le soir de Noël, la comète sera probablement éclipsée par la pleine lune presque complète (archives). © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Le soir de Noël, la comète sera probablement éclipsée par la pleine lune presque complète (archives). © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE


10.12.2018

Les amateurs d'astronomie peuvent se préparer à de spectaculaires observations célestes. La comète 46P/Wirtanen survolera la terre au cours des prochains jours et devrait être observable avec des jumelles.

C'est dimanche prochain que la comète 46P/Wirtanen sera la plus proche de la terre et donc la plus brillante pour nous. Si le temps le permet, les passionnés d'astronomie pourront l'observer avec des jumelles et dans de bonnes conditions, peut-être même à l'oeil nu, écrit à Keystone-ATS Christian Wernli, président de la Société astronomique suisse.

Selon M. Wernli, la comète Wirtanen possède une période orbitale de 5,4 ans. Elle appartient ainsi aux dix comètes présentant la périodicité la plus courte. Mercredi, elle atteindra le point de son orbite le plus proche du soleil.

Quatre jours plus tard, la comète sera au plus proche de la terre, dans la constellation du Taureau, à quelque 11,6 millions de kilomètres. Soit environ 30 fois la distance de la terre à la lune.

Découverte en 1948

La comète n'aura jamais été aussi proche de la terre depuis sa découverte en 1948 et ne le sera plus dans les 20 prochaines années. Une campagne mondiale d'observation veut profiter de l'occasion pour étudier la comète de plus près.

Pour cela, la première moitié de décembre est particulièrement favorable, car la lumière de la lune n'est que peu dérangeante. Plus tard dans le mois, l'observation deviendra plus difficile.

Le soir de Noël, la comète se situera dans la constellation du Cocher, note M. Wernli. Elle sera toutefois probablement éclipsée par la pleine lune presque complète.

Ce petit astre d'un peu plus d'un kilomètre de diamètre doit son nom à l'astronome américain Carl Alvar Wirtanen, qui l'avait aperçu le 17 janvier 1948 à l'observatoire Lick, en Californie. La comète aurait pu connaître la gloire grâce à la mission européenne Rosetta, qui devait initialement la visiter.

Mais en raison de problèmes avec la fusée Arianne 5, le départ avait été reporté. La fenêtre de départ s'était alors refermée et la comète Tchouri avait été choisie comme cible à la place.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00