La Liberté

16.04.2018

La direction des TPG et les syndicats ont trouvé un accord

La direction des TPG et les syndicats sont parvenus à un accord. Celui-ci met un terme au préavis de grève déposé en mars dernier (photo symbolique). © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
La direction des TPG et les syndicats sont parvenus à un accord. Celui-ci met un terme au préavis de grève déposé en mars dernier (photo symbolique). © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI


16.04.2018

La direction des Transports publics genevois (TPG) et les syndicats ont trouvé un terrain d'entente. Les parties ont signé un accord ce lundi visant à améliorer les conditions de travail.

"Nous avons signé ce lundi matin un accord avec les TPG devant la Chambre des relations collectives de travail", indique Valérie Solano, du Syndicat du personnel des transports (SEV), interrogée par l'ats. Le SEV ainsi que le syndicat Transfair et l'Association syndicale indépendante (ASIP) ont tous trois paraphé ce texte.

Différentes mesures y sont convenues comme une augmentation du personnel. "L’entreprise a accepté une hausse des effectifs de 101 personnes sur trois ans. Dans un premier temps, cela concernera les effectifs de conduite ainsi que de planification et de support", précise la secrétaire syndicale.

Le recrutement des employés, qui devront être ensuite formés, débutera cette année. A ce jour, les TPG comptent 1200 employés à l’exploitation dont la très grande majorité sont des conducteurs.

Plus de polyvalence

"Les TPG s’engagent également à former les collaborateurs à davantage de polyvalence, ce qui va leur permettre d’avoir plus de choix et de pouvoir réorganiser les horaires", ajoute Valérie Solano. Un avis partagé par la société qui souligne dans un communiqué que cela amènera plus de possibilités d'affectation lors de la planification des horaires et apportera plus de flexibilité.

Parmi les autres mesures convenues entre les parties: une augmentation de 0,5% de l’indexation des rémunérations à partir de juillet 2018 et une amélioration sur le plan de la médecine du travail, souligne encore la représentante du SEV.

Pas de triomphalisme

Mais cette dernière se défend de tout triomphalisme. "Nous restons méfiants et attendons de voir comment cela va véritablement se concrétiser". Et d’évoquer un climat qui n’est pas apaisé entre la direction et le personnel.

De leur côté, les TPG estiment que l'accord livre le cadre nécessaire à l'entreprise pour permettre de poursuivre le développement de sa clientèle. Et de souligner "l'esprit constructif" des deux parties, notamment ces dernières semaines.

A noter que la signature de cet accord, soutenu par le personnel syndiqué et obtenu après des négociations d'un mois, met un terme au préavis de grève déposé en mars dernier.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00