La Liberté

12.10.2018

La fondation Digger à Tavannes (BE) célèbre son 20e anniversaire

Le conseiller fédéral Guy Parmelin a participé vendredi à Tavannes (BE) aux festivités marquant le 20e anniversaire de la fondation Digger, spécialisée dans les opérations de déminage humanitaire. A cette occasion, le chef du DDPS a inauguré une machine qui partira début décembre pour le Cambodge. © KEYSTONE/MARCEL BIERI
Le conseiller fédéral Guy Parmelin a participé vendredi à Tavannes (BE) aux festivités marquant le 20e anniversaire de la fondation Digger, spécialisée dans les opérations de déminage humanitaire.  A cette occasion, le chef du DDPS a inauguré une machine qui partira début décembre pour le Cambodge. © KEYSTONE/MARCEL BIERI


12.10.2018

Spécialisée dans les opérations de déminage humanitaire, la fondation Digger à Tavannes (BE) a célébré vendredi son 20e anniversaire. A cette occasion, elle a dévoilé une machine blindée et télécommandée de déminage qui partira au Cambodge.

Quelque 200 invités, dont le conseiller fédéral Guy Parmelin, ont participé aux festivités marquant l'engagement de la fondation Digger en faveur du déminage humanitaire. Depuis 20 ans, son objectif est de fournir des moyens efficaces, sûrs et au moindre coût aux démineurs.

"Nos machines ont reçu le surnom de couteau militaire suisse du déminage", a relevé le fondateur et directeur de Digger Frédéric Guerne. "La technologie est au coeur de notre fondation", a-t-il ajouté en rappelant qu'elle se battait pour les plus démunis.

"Digger met son savoir et son énergie au service d'un monde meilleur", a déclaré le conseiller fédéral Guy Parmelin qui a salué l'inventivité de cette société. Le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) estime que le chemin s'annonce encore long pour "réduire à rien les foyers contaminés".

Quatre générations de machines

L'entreprise du Jura bernois a construit quatre générations de machines qui sont déployées en Afrique, dans les Balkans et au Proche-Orient. Elles sont utilisées par les acteurs du déminage humanitaire. L'action de Digger n'est possible que grâce à la générosité de donateurs.

Illustration de ce soutien, le chef du DDPS a inauguré une machine de déminage financée par un privé. La Digger D-250, d'un poids de près de douze tonnes, partira début décembre pour le Cambodge où elle sera à disposition de l'organisation britannique Mines Advisory Group.

Depuis sa création en 1998, la société n'a pas cessé de gagner en crédibilité et en notoriété. Organisation à but non lucratif, Digger est aujourd'hui reconnue d'utilité publique. Mais le chemin a été long pour s'imposer et devenir une référence mondiale dans le domaine des technologies de déminage humanitaire.

Equipe de bénévoles

L'aventure débute il y a 20 ans, après la signature de la Convention d'Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel. Des ingénieurs et des agriculteurs du Jura bernois unissent leurs compétences pour réaliser un projet un peu utopique: concevoir une machine pour le déminage.

Après des années d'efforts, cette jeune équipe désireuse de mettre ses compétences au service de son prochain enregistre un premier succès: elle réussit à fabriquer dans une grange un prototype de machine de défrichage blindée et télécommandée.

Des modèles plus performants sortiront des ateliers jusqu'à un engin de la 4e génération en 2014. Tous résultent d'un croisement entre un tracteur et un blindé. L'engin est muni à l'avant d'un dispositif qui défriche la végétation et creuse le sol, faisant exploser les mines.

L'engagement de ces machines permet de sécuriser plus rapidement des zones infestées de mines que le déminage manuel. Il réduit aussi les risques auxquels sont exposées les démineurs tout en abaissant drastiquement les coûts des opérations de déminage. Jusqu'à aujourd'hui, Digger a réalisé quatorze machines.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00