La Liberté

22.06.2021

La grêle a fait plus de 100 millions de dégâts

Plusieurs passages sous-voie ont été inondés, comme ici dans le canton de Zoug, par la grêle et l'eau. © Polizei Zug
Plusieurs passages sous-voie ont été inondés, comme ici dans le canton de Zoug, par la grêle et l'eau. © Polizei Zug
Plusieurs passages sous-voie ont été inondés, comme ici dans le canton de Zoug, par la grêle et l'eau. © Polizei Zug
Plusieurs passages sous-voie ont été inondés, comme ici dans le canton de Zoug, par la grêle et l'eau. © Polizei Zug
Partager cet article sur:
22.06.2021

Les violents et nombreux orages de grêles qui se sont abattus ces derniers jours en Suisse ont fait plus de 100 millions de francs de dégâts, selon les assureurs. Les véhicules et l'agriculture ont été les plus touchés, avant tout sur le Plateau et le Jura.

Rien que pour l'agriculture, Grêle Suisse fait face à quelque 2500 déclarations de sinistres qui ont provoqué des pertes d'un montant de 18 millions de francs, a annoncé mardi la société qui assure les récoltes d'environ 30'000 exploitations. Les grandes cultures, les cultures maraîchères et fruitières, les plantations de tabac ou les baies ont été particulièrement touchées dans les cantons de Vaud, Fribourg, Neuchâtel, Jura, ainsi que Berne, Lucerne, Zoug et Zurich.

Hausse possible des sinistres

Pour La Mobilière, environ 2500 dommages ont été signalés jusqu'à mardi matin. Leur montant estimé est de plus de 5,5 millions de francs, total susceptible d'augmenter car de nombreux clients ne signalent pas les dommages immédiatement, selon l'assureur. Plus des deux tiers des signalements à cette compagnie proviennent de Suisse romande - et plus des deux tiers concernent des dommages aux véhicules.

La Vaudoise a elle aussi mobilisé ses services d'expertises, notamment avec des unités mobiles, pour répondre aux annonces de ses assurés automobilistes. Jusqu'à présent, plus de 750 véhicules grêlés lui ont été déclarés. Mais la compagnie, qui s'attend aussi à recevoir un afflux supplémentaire d'annonces dans les dix prochains jours, table sur un total de 2000 cas, pour un montant de sinistre estimé à 9 millions de francs.

Allianz Suisse prévoit elle 7000 à 8000 sinistres pour un montant d'environ 20 millions de francs. Quant à AXA, elle évalue les dommages de ces quatre derniers jours à 56 millions de francs. Rien qu'à La-Chaux-de-Fonds, la grêle a abîmé quelque 7000 véhicules, selon les experts de l'assureur.

Selon Allianz Suisse, il y a également eu des dégâts dus aux inondations, notamment lundi soir. Par exemple, dans le canton de Zoug, plusieurs caves, garages souterrains et rues étaient sous l'eau en moins d'une heure. Selon ses propres informations, 220 signalements ont été reçus au centre de contrôle des opérations de la police de Zoug.

Les services d'urgence du canton de Berne étaient également très occupés lundi soir. Il y a eu une centaine de rapports d'orage concernant des infiltrations d'eau dans des bâtiments ou des branches et des arbres dans les rues, avant tout dans l'Oberland bernois.

Jusqu'à jeudi

La grêle suit les inondations dans les dangers naturels causant les dégâts les plus coûteux en Suisse, rappelle La Mobilière dans un communiqué mardi. Et à cause des super-cellules orageuses, la taille des grêlons a atteint des diamètres exceptionnels. Quelques minutes suffisent pour faire exploser l'ardoise.

Les grêlons étaient si gros qu'ils ont pu briser les vitres des voitures. En cause, une "super cellule" orageuse, comme l'a annoncé mardi SRF Meteo sur Twitter. Dans un tel cas, le vent augmente fortement avec l'altitude et change carrément de direction. Cette situation devrait se maintenir ces prochains jours. Selon SRF Meteo, le risque de forts orages locaux reste accru jusqu'à jeudi.

Ces "super cellules" sont aussi à la base des tornades, explique MeteoSuisse sur son site. Ce n'est ainsi pas une surprise si une tornade a été observée le long de la frontière franco-suisse mardi à la mi-journée, un phénomène pourtant rare. Principal dégât observé, la toiture d'une ferme aux Verrières-de-Joux, village frontalier des Verrières (NE), s'est envolée avant de se désagréger en l'air.

Danger en forêt

Plusieurs arbres ont aussi cédé, comme l'a indiqué RTN, en se basant sur une vidéo partagée sur les réseaux sociaux. Dans le canton de Fribourg, les chutes d'arbre consécutives aux intempéries des derniers jours ont conduit le Service des forêts à lancer un appel à la prudence, en particulier lors de visites en forêts.

Suite aux différents orages survenus dimanche avec des rafales dépassant parfois 100 km/h, un grand nombre de situations problématiques liées à des chutes d’arbres ont été identifiées par les forestiers de triage. Les deux vagues ont notamment renversé plusieurs milliers de mètres cubes de bois, écrit le Service des forêts.

De plus, un grand nombre d’arbres ont été destabilisés. Une partie d'entre eux ont été identifiés mais pas encore sécurisés, d'où l'appel du Service des forêts et de la nature aux personnes parcourant les forêts de rester attentives aux dangers de chute de branches ou d’arbres. Il est recommandé de ne pas sortir des routes et sentiers balisés.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00