La Liberté

14.12.2019

La grève gâchera un peu le lancement du Léman Express dimanche

Le Léman Express devra encore attendre avant de pouvoir entièrement honorer son mandat de "gommer" la frontière entre Annemasse et Genève (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le Léman Express devra encore attendre avant de pouvoir entièrement honorer son mandat de "gommer" la frontière entre Annemasse et Genève (archives). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Partager cet article sur:
14.12.2019

Le lancement opérationnel du Léman Express dimanche matin sera un peu gâché par la grève en France. Seuls quelques trains au départ de Coppet (VD) pourront rejoindre Annemasse côté français.

Selon les indications publiées samedi sur le site de la société qui exploite la ligne, tous les trains circuleront normalement jusqu'à la dernière gare suisse du plus grand réseau régional ferroviaire transfrontalier d'Europe. En revanche, seule une liaison toutes les demi-heures rejoindra Annemasse entre 06h00 et 22h00. Des bus de remplacement sont prévus pour garantir le segment qui n'est pas desservi.

Les trains RegioExpress, prévus deux fois par heure et par sens pour une halte seulement dans les gares principales du réseau, s'arrêteront à Cornavin. En attendant le premier convoi du Léman Express, qui partira peu après 05h00 de Coppet dimanche, la nouvelle ligne du tram 17 entre Genève et Annemasse a, elle, été inaugurée samedi, sans perturbation.

Outre la grève nationale en France, un mouvement social local des cheminots de la région d'Annemasse demande une adaptation des conditions de rémunération aux coûts plus élevés que dans le reste du pays. Malgré tout, les Genevois ont célébré samedi ce nouveau dispositif ferroviaire attendu depuis plus de 100 ans.

Animations et concerts

Animations et inauguration de gares ont par ailleurs eu lieu samedi et rassemblés au moins 5000 personnes au total, a indiqué à Keystone-ATS, un porte-parole des CFF. Selon lui, plusieurs d'entre elles ont connu un vif succès, dont le cyclo-train.

Sur le site des Eaux-vives, concerts, ateliers artistiques et danse ont réchauffé les personnes qui avaient bravé le froid et le vent pour honorer le Léman Express. Et à Cornavin, les curieux ont pu observer au "Léman village" les changements que celui-ci va provoquer dans toute la région.

Le Léman Express avait été officiellement inauguré jeudi par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. Il doit permettre de "gommer l'effet frontière" entre la Suisse et la France, notamment entre Genève et Annemasse. Ces deux villes doivent être desservies par six trains par heure et par sens en semaine, avec une durée de trajet divisée de plus de moitié.

Constitué de 230 km et de 45 gares au total, le projet a pu voir le jour grâce à nouvelle une ligne ferroviaire entre elles. Ce tronçon, appelé CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse), a nécessité huit ans de travaux, avec un coût proche des 2 milliards de francs.

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00