La Liberté

24.05.2020

La soupe à la grimace pour 40% des restaurants qui ont rouvert

Parmi les mesures les plus contraignantes aux yeux des tenanciers figurent en premier lieu la distance minimale entre les tables et la limitation à quatre personnes des groupes de clients (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Parmi les mesures les plus contraignantes aux yeux des tenanciers figurent en premier lieu la distance minimale entre les tables et la limitation à quatre personnes des groupes de clients (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Partager cet article sur:
24.05.2020

Trois quarts des restaurants autorisés à rouvrir l'on fait, indique dimanche Gastro Suisse Le chiffre d'affaires moyen de la première semaine accuse en moyenne un recul de 60% par rapport aux valeurs de 2019. Deux enseignes sur 5 inscrivent leur survie en pointillé.

GastroSuisse a mené une enquête en ligne auprès de ses membres les sept jours suivant la réouverture autorisée le 11 mai. "Les réponses peignent un sombre tableau, commente le président de GastroSuisse Casimir Platzer", cité dans le communiqué.

Sans assouplissement supplémentaire, de nombreux locaux devront à nouveau fermer en juin, car l'ouverture n'est pas du tout rentable". GastroSuisse appelle à un nouvel assouplissement rapide au vu de la situation épidémiologique.

Des mesures contraignantes

L'enquête montre que la baisse des recettes s'explique par les conditions imposées. Parmi les mesures les plus contraignantes aux yeux des tenanciers figurent en premier lieu la distance minimale entre les tables et la limitation à quatre personnes des groupes de clients.

De nombreux sondés réclament une distance limitée entre les tables. "La plupart des établissements ont été contraints de réduire le nombre de places assises de 35 à 65% en raison des conditions imposées", explique le président de GastroSuisse. Beaucoup d'établissements demandent en outre de pouvoir étendre leurs terrasses "sans formalités excessives".

90% à respecter les restrictions

La faîtière ajoute qu'ouvrir dans ce contexte génère des coûts supplémentaires, que les établissements assument très souvent eux-mêmes.

Pour ceux qui renoncent à une réouverture, les motifs sont divers. Parmi ceux-ci figure l'impossibilité d'être rentable avec les restrictions. Ils ont absolument besoin de perspectives, plaide GastroSuisse.

Par ailleurs, près de 90% des restaurants contrôlés ont respecté les restrictions en vigueur, relève Gastro Suisse. La majorité des négligences a pu être réglée par des ajustements. Seuls deux cas, soit 0,4% des contrôles, ont fait l'objet d'une sanction.

ats

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00