La Liberté

20.06.2019

La Suisse soutient les réfugiés vénézuéliens en Colombie

Ueli Maurer et Ivan Duque lors de leur réunion de travail jeudi à Berne. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Ueli Maurer et Ivan Duque lors de leur réunion de travail jeudi à Berne. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Les présidents suisse et colombien Ueli Maurer Ivan Duque étaient chacun accompagné d'une délégation parmi laquelle on reconnaît Pascale Baeriswyl, du Département fédéral des affaires étrangères. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Les présidents suisse et colombien Ueli Maurer Ivan Duque étaient chacun accompagné d'une délégation parmi laquelle on reconnaît Pascale Baeriswyl, du Département fédéral des affaires étrangères. © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER


20.06.2019

La crise au Venezuela avec ses conséquences sur le pays voisin était au menu de la réunion de travail, jeudi à Berne, entre le président de la Confédération Ueli Maurer et son homologue colombien. Les relations bilatérales, au beau fixe, ont également été abordées.

A cause de la situation humanitaire difficile du Venezuela, 1,4 million de réfugiés ont fui vers la Colombie où ils vivent aujourd’hui. Eu égard à cette crise, la Suisse fournit une aide humanitaire à hauteur de 5 à 6 millions de francs par an, qui s’ajoute au programme d’aide aux déplacés internes en Colombie, écrit le Département fédéral des finances.

Au plan intérieur colombien, Ueli Maurer et Iván Duque ont fait le point sur l'accord de paix de 2016 avec les FARC, Berne ayant accompagné étroitement les négociations qui l'ont précédé. La Suisse a réaffirmé sa volonté d’appuyer la Colombie dans la mise en œuvre de cet accord. Il faut savoir que la Colombie est pour la Suisse un pays prioritaire pour ce qui est de la coopération économique, de l’aide humanitaire et de la promotion de la paix.

Se félicitant des relations étroites qui unissent les deux pays, caractérisées par des échanges économiques intenses et des rencontres régulières à haut niveau, les deux présidents ont constaté que le cadre juridique actuel des relations économiques bilatérales offre un contexte favorable à leur développement. Plusieurs domaines se prêtent du reste à un approfondissement.

Ueli Maurer a notamment évoqué le commerce et les investissements, mais aussi la formation et la recherche, selon le communiqué de son département. Pour cette rencontre, le président de la Confédération était accompagné par la secrétaire d’Etat Pascale Baeriswyl.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00