La Liberté

19.02.2019

La ville de Sion veut ouvrir un quartier à la montagne

La future télécabine entre Sion et le pied de la piste de l'Ours aura son départ au sud de la gare ferroviaire et sont racé filera dans l'axe des bâtiments pour relier la piste de l'Ours 1000 mètres plus haut en une dizaine de minutes. © Pierre Berclaz/ats
La future télécabine entre Sion et le pied de la piste de l'Ours aura son départ au sud de la gare ferroviaire et sont racé filera dans l'axe des bâtiments pour relier la piste de l'Ours 1000 mètres plus haut en une dizaine de minutes. © Pierre Berclaz/ats


19.02.2019

La ville de Sion veut ouvrir un quartier d'habitations à la montagne. Elle dépose une demande de concession pour une desserte en transport public par une télécabine depuis le pied du domaine skiable des 4 Vallées.

Au gré de récentes fusions communales, la ville de Sion a vu son territoire s'étendre jusqu'à 2300 mètres d'altitude. La création d'un quartier d'habitations à 1500 mètres est dans la logique du développement territorial de la ville. Une liaison par câble est une alternative crédible au transport individuel motorisé, a expliqué mardi le président de la ville Philippe Varone.

De nombreuses personnes sont disposées à habiter à une dizaine de minutes de leur lieu de travail avec la nature toute proche. Et c'est exactement l'ambition de ce quartier urbain à la montagne. La liaison câblée met le quartier à moins de dix minutes de la gare de Sion. Et en altitude, une liaison horizontale par bus reliera les hameaux à l'est et à l'ouest de l'arrivée de la télécabine.

Le projet offre aussi l'avantage d'une liaison directe avec la télécabine de la piste de l'Ours qui mène le public à un jet de pierre de la station de Thyon 2000. Les perspectives de développement touristique sont également importantes.

Le projet est devisé à 24 millions de francs. S'il obtient la statut de transport régional voyageur, la Confédération assurera la moitié du financement, le canton 35%. Les coûts d'exploitation annuels sont estimés à 830'000 francs. Ils seraient pris en charge à 63% par la Confédération. La commune espère obtenir la concession et l'autorisation de construire d'ici le printemps 2020 pour mettre l'installation en fonction au début 2022.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00