La Liberté

12.03.2019

Le Conseil des jeunes du canton de Fribourg fête ses 20 ans

Le conseiller d'Etat Didier Castella est venu encourager les jeunes à s'intéresser à la vie politique et à l'avenir du canton de Fribourg (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Le conseiller d'Etat Didier Castella est venu encourager les jeunes à s'intéresser à la vie politique et à l'avenir du canton de Fribourg (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX


12.03.2019

Le Conseil des jeunes du canton de Fribourg (CJFR) fête ses 20 ans. L'événement a été célébré mardi lors d'une cérémonie officielle au Collège de Gambach à Fribourg. L'occasion de parler du canton en 2030.

La manifestation s'est tenue en présence du conseiller d'Etat Didier Castella, chef de la Direction des institutions (DIAF), qui a insisté sur l'importance du Conseil des jeunes, une entité rattachée juridiquement à son département. Pour rappel, l'organisme agit en tant que commission extraparlementaire, chargée de représenter la jeunesse auprès du public et des autorités cantonales.

Les festivités ont été aussi marquées par les discours de Raul Müller, président du Conseil des jeunes, conseil qui compte une vingtaine de membres, et de l'ancien conseiller d'Etat Pascal Corminboeuf. Elles ont donné par ailleurs l'occasion à Mattéo Ducrest, 17 ans et membre de l'institution, de divulguer les grandes lignes d'un projet intitulé Fribourg 2030.

Civisme en exergue

"Fribourg en 2030, c'est un projet qu'a lancé le Conseil des jeunes pour que ces derniers donnent leur vision de l'avenir du canton", a indiqué Mattéo Ducrest dans une interview parue mardi dans les colonnes de La Liberté. Le travail s'appuie sur un sondage envoyé à la plupart des écoles, afin que les élèves puissent apporter leurs idées.

"Avec le Conseil des jeunes, nous avons regroupé tous ces messages et procédé à un vote pour ne garder que les quatre propositions les plus pertinentes", a-t-il précisé. "Nous allons les soumettre au Conseil d'Etat et aux médias en espérant qu'ils prennent en compte les solutions envisagées."

"Mais, même si le projet s'appelle Fribourg 2030, il ne faut pas attendre 10 ans avant de les mettre en œuvre", a averti le membre du Conseil des jeunes, également engagé dans le mouvement en faveur du climat à Fribourg. Les quatre axes retenus sont le civisme, l'instauration de comités d'élèves dans les écoles, la lutte contre le harcèlement et la promotion du bilinguisme.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00