La Liberté

02.12.2020

Le continent américain à nouveau le plus affecté sur une semaine

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a observé davantage de nouveaux cas la semaine dernière sur le continent américain qui devient à nouveau la région la plus affectée par la pandémie (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a observé davantage de nouveaux cas la semaine dernière sur le continent américain qui devient à nouveau la région la plus affectée par la pandémie (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
02.12.2020

Le continent américain est à nouveau devenu la semaine dernière la région la plus affectée par le coronavirus. Elle a fait face à davantage de nouveaux cas que l'Europe, toujours première pour les nouveaux décès, pour la première fois depuis plusieurs semaines.

Lundi, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus avait déjà annoncé que le nombre total de nouvelles infections dans le monde avait reculé la semaine dernière, une première depuis septembre. Selon les données diffusées mardi soir et qui portent jusqu'à dimanche matin, cette baisse a atteint 4%.

Mais seules l'Europe, avec -13%, et la Méditerranée orientale, avec une petite amélioration, ont porté cette embellie. Toutes les autres régions ont été confrontées à des augmentations de nouveaux cas, notamment le Pacifique occidental, où l'extension était de 12%.

De son côté, le continent américain a observé une progression de 3%. Ce chiffre lui fait dépasser l'Europe sur les nouvelles contaminations pour la première fois depuis plus d'un mois.

En revanche, celle-ci reste la zone où les nouveaux décès sont les plus nombreux. Elle rassemble toujours plus de la moitié d'entre eux, avec plus de 35'000 nouvelles victimes la semaine dernière et une augmentation de 5%. Seules l'Afrique et la Méditerrannée orientale ont vu moins de personnes succomber que la semaine précédente.

Davantage de volontaires

Face à cette situation, la population s'active pour assister ceux qui en ont besoin. Mercredi à Genève, la Fédération internationale des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a annoncé que des centaines de milliers de volontaires supplémentaires avaient rejoint ses membres cette année.

Une situation "sans précédent", selon le président Franceso Rocca. Même la Croix-Rouge de Tuvalu, où aucun cas de coronavirus n'a été identifié, a comptabilisé 130 volontaires supplémentaires. La FICR a également injecté 120 millions de francs pour soutenir l'action de 153 sociétés nationales.

Au total, la pandémie a fait près d'1,5 million de victimes dans le monde. Plus de 61 millions de personnes ont été infectées, selon l'OMS.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00