La Liberté

18.02.2019

Le groupe PSA entre au capital de FengChe

Avec son allié Dongfeng, son premier actionnaire, PSA est l'un des pionniers en Chine, où il est présent depuis 1985. Les coups durs s'y enchaînent néanmoins pour le groupe français. En 2018, PSA a vendu seulement 262'600 véhicules en Chine et Asie du sud-est (archives). © KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN
Avec son allié Dongfeng, son premier actionnaire, PSA est l'un des pionniers en Chine, où il est présent depuis 1985. Les coups durs s'y enchaînent néanmoins pour le groupe français. En 2018, PSA a vendu seulement 262'600 véhicules en Chine et Asie du sud-est (archives). © KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN


18.02.2019

Le groupe PSA a annoncé lundi dans un communiqué son entrée au capital de FengChe, spécialiste en Chine du véhicule d'occasion. Le constructeur automobile français n'a pas révélé le moindre détail sur la transaction.

"Notre entrée dans le capital de FengChe représente une nouvelle avancée importante de notre plan, dont l'objectif est de renforcer notre présence internationale", se félicite Marc Lechantre, directeur de l'unité Véhicules d'Occasion du groupe. "Nous avons trouvé avec FengChe un partenaire fort et dynamique qui, selon nous, deviendra un acteur majeur du marché automobile chinois."

Fondé à Shanghai en 2015, FengChe est l'un des premiers fournisseurs chinois spécialisé dans les services de gestion du véhicule d'occasion en Chine. Elle propose aux acteurs du marché des véhicules d'occasion un système de gestion et de vente, des plateformes professionnelles et des conseils en stratégie commerciale.

"Recevoir le financement et le soutien stratégique d'un leader de l'industrie automobile tel que le groupe PSA est un honneur pour FengChe", a réagi Tao Genyuan, le fondateur de l'entreprise. "À terme, l'objectif de FengChe est de mettre en relation les activités en aval et en amont et de davantage rapprocher les clients des vendeurs avec des technologies innovantes qui simplifieront les transactions."

A la peine en Asie

Avec son allié Dongfeng, son premier actionnaire, PSA est l'un des pionniers en Chine, où il est présent depuis 1985. Les coups durs s'y enchaînent néanmoins pour le groupe français. En 2018, PSA a vendu seulement 262'600 véhicules en Chine et Asie du sud-est, soit la quatrième baisse annuelle consécutive, un résultat très éloigné de ses ambitions.

En 2014, la marque avait vendu 740'000 véhicules en Chine et elle ambitionnait d'atteindre le million de véhicules vendu quatre ans plus tard.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00