La Liberté

14.08.2020

Le jeune lutteur valaisan a été libéré en Biélorussie

Le jeune lutteur valaisan avait été arrêté dans le cadre des protestations contre les résultats de l'élection présidentielle en Biélorussie. © KEYSTONE/EPA/TATYANA ZENKOVICH
Le jeune lutteur valaisan avait été arrêté dans le cadre des protestations contre les résultats de l'élection présidentielle en Biélorussie. © KEYSTONE/EPA/TATYANA ZENKOVICH
Le jeune lutteur valaisan avait été arrêté dans le cadre des protestations contre les résultats de l'élection présidentielle en Biélorussie. © KEYSTONE/EPA/TATYANA ZENKOVICH
Le jeune lutteur valaisan avait été arrêté dans le cadre des protestations contre les résultats de l'élection présidentielle en Biélorussie. © KEYSTONE/EPA/TATYANA ZENKOVICH
Après sa libération, le jeune lutteur valaisan Tanguy Darbellay, arrêté lundi en Biélorussie, a été accueilli par l'ambassadeur suisse à Minsk Claude Altermatt. © Twitter/Claude Altermatt
Après sa libération, le jeune lutteur valaisan Tanguy Darbellay, arrêté lundi en Biélorussie, a été accueilli par l'ambassadeur suisse à Minsk Claude Altermatt. © Twitter/Claude Altermatt
Après sa libération, le jeune lutteur valaisan Tanguy Darbellay, arrêté lundi en Biélorussie, a été accueilli par l'ambassadeur suisse à Minsk Claude Altermatt. © Twitter/Claude Altermatt
Après sa libération, le jeune lutteur valaisan Tanguy Darbellay, arrêté lundi en Biélorussie, a été accueilli par l'ambassadeur suisse à Minsk Claude Altermatt. © Twitter/Claude Altermatt
Partager cet article sur:
14.08.2020

Le jeune lutteur valaisan Tanguy Darbellay est libre. Ignazio Cassis l'a annoncé vendredi dans un Tweet. Il avait été arrêté lors de manifestation à Minsk, en Biélorussie, lundi dernier.

Tanguy Darbellay, 21 ans, est en bonne santé et a été mis en contact avec l'ambassadeur suisse à Minsk, précise le Département des affaires étrangères (DFAE) dans un communiqué. Les démarches menées par auprès de son homologue Uladzimir Makej ont abouti, au grand soulagement du ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis, écrit ce dernier dans un Tweet vendredi en début d'après-midi.

Il remercie pour leurs efforts toutes les personnes impliquées qui ont permis la libération du Valaisan, précise le DFAE. Dans la matinée, il a eu une conversation téléphonique avec M. Makej, la situation des droits de l'homme en Biélorussie a également été abordée, en plus du cas du citoyen suisse emprisonné.

A l'émission Forum de la RTS, le père du jeune homme a raconté son émotion et son soulagement. "On n'a pas eu de contact avec Tanguy depuis sa détention jusqu'à aujourd'hui", a-t-il dit. "Il va très, très bien", confirme le père. Il est sorti de prison et s'est rendu à son domicile.

Sur les conditions de l'arrestation, le père raconte que son fils a été suivi par un policier de la sécurité alors qu'il était en train de rentrer chez lui et qu'il a été contraint de monter dans un fourgon puis conduit à la prison. Le père ignore les raisons de cette arrestation.

Il n'a pas connaissance non plus de mauvais traitements. "A première vue, les prisonniers étrangers ont été épargnés. Tout s'est passé au mieux. Il a eu l'avantage d'être dans une cellule réservée aux étrangers". Un vol de retour a été organisé pour mercredi.

"Haute priorité"

Le DFAE indiquait en matinée que "les deux parties font tout leur possible pour que le Suisse arrêté lors des manifestations au Bélarus soit libéré au plus vite". Le Ministère des affaires étrangères de Biélorussie a également mentionné la rencontre dans un communiqué, sans toutefois faire mention du jeune lutteur valaisan.

La diplomatie suisse était active depuis plusieurs jours pour faire libérer le jeune homme de 21 ans arrêté lundi dans la capitale biélorusse Minsk, dans le cadre des protestations contre les résultats de l'élection présidentielle.

Elle a suivi le dossier avec une "haute priorité". La secrétaire d'Etat Krystyna Marty Lang avait déjà abordé l'affaire mardi avec le vice-ministre des affaires étrangères biélorusse Oleg Kravchenko.

Selon le père du lutteur, Christian Darbellay cité dans le Nouvelliste vendredi matin, son fils allait "apparemment bien". "A priori, Tanguy a été interpellé par un premier policier qui l'a laissé passer. Un autre l'a fouillé et un troisième l'a arrêté alors qu'il était en train de rentrer chez lui", précise le père.

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00