La Liberté

11.07.2018

Le ministre zurichois Markus Kägi ne se représentera pas en mars

Markus Kägi, ici lors du dernier cortège du Sechseläuten, estime que douze années passées au gouvernement suffisent (archives). © KEYSTONE/WALTER BIERI
Markus Kägi, ici lors du dernier cortège du Sechseläuten, estime que douze années passées au gouvernement suffisent (archives). © KEYSTONE/WALTER BIERI


11.07.2018

Le conseiller d'Etat zurichois Markus Kägi (UDC), 64 ans, ne se représentera pas lors des élections du 24 mars 2019. Parmi les candidats potentiels à sa succession figurent les conseillers nationaux Jürg Stahl et Natalie Rickli.

Le ministre des constructions, qui siège au gouvernement cantonal depuis 2007, estime que douze années suffisent, a-t-il indiqué mercredi devant les médias. Il a une longue carrière politique derrière lui, a-t-il rappelé.

Second siège à défendre

L'autre conseiller d'Etat zurichois issu de l'UDC, Ernst Stocker, avait déjà fait savoir qu'il se représenterait pour un nouveau mandat. Face aux journalistes, le ministre âgé de 63 ans a réitéré qu'il se sentait bien à la tête des finances cantonales.

L'UDC zurichoise doit désormais déterminer avec quel candidat ou quelle candidate elle veut défendre son second siège au gouvernement. Les délégués de la section cantonale se réuniront le 11 septembre pour se prononcer.

Un consensuel ou une polémiste

Au sein du parti et parmi les observateurs, on évoque les noms de Natalie Rickli et Jürg Stahl pour succéder à Markus Kägi. La première est une défenseuse des médias privés et une opposante à la SSR. Dans un tweet récent, elle s'est est prise aux joueurs de l'équipe suisse de football Granit Xhaka et Xerdan Shaqiri suite à la polémique sur l'aigle albanais.

Plus consensuel, le second a présidé le Conseil national en 2017. Il est président de Swiss Olympic et de l'Association suisse des droguistes.

Le PLR doit lui aussi désigner, en octobre, un ou une candidate pour défendre son second siège au gouvernement zurichois, après l'annonce du départ du ministre de la santé Thomas Heiniger. Les cinq autres conseillers d'Etat se représentent. L'exécutif est actuellement composé de deux UDC, deux libéraux-radicaux, deux socialistes et une démocrate-chrétienne.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00