La Liberté

13.06.2018

Le parlement grison nomme une CEP sur le cartel de la construction

Chantier à Scuol (GR): sept entreprises de construction grisonnes ont été sanctionnées par la COMCO pour des ententes illicites (archives). © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Chantier à Scuol (GR): sept entreprises de construction grisonnes ont été sanctionnées par la COMCO pour des ententes illicites (archives). © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER


13.06.2018

Les Grisons se dotent pour la première fois d'une commission d'enquête parlementaire (CEP). Elle est chargée d'examiner le rôle de l'administration cantonale, particulièrement de l'Office des ponts et chaussées, dans le cadre du scandale des cartels en Basse-Engadine.

Les circonstances de l'arrestation du lanceur d'alerte Adam Quadroni feront également l'objet de l'enquête. Le Grand Conseil grison a voté mercredi la mise en place de la CEP par 115 voix sans opposition. La CEP est formée de quatre députés et d'une députée.

L'affaire des ententes illicites en Basse-Engadine est le plus important cas de manipulations dans la construction découvert en Suisse jusqu'ici. La Commission de la concurrence (COMCO) a fait savoir fin avril qu'elle sanctionnait sept entreprises de construction pour un total de 7,5 millions de francs.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00