La Liberté

13.12.2018

Le patron de l'ONU annonce un accord pour une trêve au Yémen

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, est reçu par la ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallstrom, à son arrivée à l'aéroport Arlanda près de Stockholm. © KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/FREDRIK SANDBERG
Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, est reçu par la ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallstrom, à son arrivée à l'aéroport Arlanda près de Stockholm. © KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/FREDRIK SANDBERG
Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, arrivé cette nuit à Stockholm, a décroché un accord pour une trêve au Yémen. © KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/FREDRIK SANDBERG
Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, arrivé cette nuit à Stockholm, a décroché un accord pour une trêve au Yémen. © KEYSTONE/EPA TT NEWS AGENCY/FREDRIK SANDBERG


13.12.2018

Un début de solution se dessine au Yémen. Le patron des Nations unies, Antonio Guterres, a annoncé jeudi, à l'issue de consultations de paix sur le Yémen en Suède, un accord entre belligérants sur une trêve dans la ville portuaire stratégique de Hodeida.

L'accord prévoit un retrait des forces gouvernementales et rebelles de la ville et du port, contrôlé par les Houthis mais cible d'une offensive de la coalition militaire sous commandement saoudien. L'ONU jouera un "rôle clé" dans le contrôle de ce port de la mer Rouge par où transite la plupart de l'aide humanitaire destinée au Yémen, a précisé le secrétaire général de l'ONU.

Nouveau round en janvier

Un nouveau round de consultations de paix est prévu fin janvier, a-t-il encore ajouté.

Les discussions de paix en Suède ont par ailleurs marqué une première: le ministre des Affaires étrangères britannique Jeremy Hunt a rencontré des représentants des rebelles yéménites en Suède, pour la première fois depuis le début de la guerre au Yémen.

Lors des discussions avec des représentants des rebelles Houthis et ceux du gouvernement yéménite, en marge des pourparlers de paix, M. Hunt a souligné "la nécessité pour toutes les parties de poursuivre les efforts en vue d'un règlement politique", a précisé le ministère sur Twitter.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00