La Liberté

13.01.2018

Le photographe star Mario Testino accusé de harcèlement sexuel

Mario Testino a photographié des dizaines de campagnes publicitaires pour de grandes maisons de mode (archives). © KEYSTONE/EPA/CLEMENS BILAN
Mario Testino a photographié des dizaines de campagnes publicitaires pour de grandes maisons de mode (archives). © KEYSTONE/EPA/CLEMENS BILAN


13.01.2018

Le photographe vedette Mario Testino, une référence du monde de la mode et prisé des célébrités, est à son tour accusé de harcèlement sexuel. Treize personnes, citées dans un article du New York Times publié samedi, mettent en cause son comportement.

Ce nouvel épisode de la déferlante qui frappe le monde du divertissement, des médias, de la mode et de la politique depuis les révélations du quotidien new-yorkais sur Harvey Weinstein concerne aussi un autre photographe de mode, Bruce Weber, déjà mis en cause et objet de nouvelles accusations.

Péruvien d'origine âgé de 63 ans, Mario Testino a photographié en plus de 40 ans de carrière des dizaines de campagnes publicitaires pour de grandes maisons de mode. Il a vu ses clichés en une des plus prestigieux magazines, notamment "Vogue" à de très nombreuses reprises.

"Un prédateur sexuel"

C'est lui qui a pris la photographie de la joueuse professionnelle de tennis Serena Williams avec son nouveau-né pour la couverture de l'édition de février du magazine, dévoilée cette semaine.

Il a également signé des portraits remarqués de célébrités, notamment la photographie officielle des fiançailles du prince William et de Kate Middleton, ainsi qu'une série de clichés de la princesse Diana en 1997, publiées dans le magazine Vanity Fair.

Plusieurs mannequins, dont des stars du milieu, ainsi que d'anciens assistants de Mario Testino accusent le photographe de leur avoir fait des avances, voire d'avoir franchement tenté d'initier un rapport sexuel, mais aucun dit n'avoir cédé.

"C'était un prédateur sexuel", affirme notamment Ryan Locke, mannequin-vedette à la fin des années 1990. Il raconte que lors d'une séance de photographie, Mario Testino aurait demandé à toute l'équipe de sortir de la pièce pour se retrouver seul avec lui et se serait alors jeté sur lui.

"Je suis la fille, tu es le garçon", aurait dit le photographe au mannequin, qui explique l'avoir écarté avant de quitter les lieux. Un ancien assistant du photographe dit avoir vécu une expérience similaire, tandis qu'un autre, Roman Barrett, assure que Mario Testino s'est frotté sur sa jambe et s'est masturbé devant lui.

Dans le même article publié samedi, quinze mannequins masculins, encore en activité ou retraités, accusent un autre photographe, Bruce Weber, de harcèlement sexuel. Début décembre, il avait déjà été assigné en justice pour agression sexuelle par le mannequin Jason Boyce.

ats, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00