La Liberté

Le président d'Axpo rejette tout parallèle avec Credit Suisse

Thomas Sieber ne prévoit pas de changement de stratégie au sein d'Axpo (Archives). © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Thomas Sieber ne prévoit pas de changement de stratégie au sein d'Axpo (Archives). © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER


Publié le 30.03.2023


Le président d'Axpo, Thomas Sieber, rejette toute comparaison entre le sauvetage du fournisseur d'électricité pour 4 milliards et la débâcle qu'a connue Credit Suisse. Axpo a bénéficié de cette aide en raison d'un manque temporaire de liquidités, se défend-il.

L'argent est restitué dès qu'Axpo livre l'électricité, explique Thomas Sieber dans une interview accordée jeudi au quotidien alémanique Neue Zürcher Zeitung. La seule similitude est que la Confédération a agi très rapidement dans les deux cas, poursuit-il.

L'automne dernier, le Parlement avait garanti à Axpo jusqu'à quatre milliards de francs - en cas d'extrême urgence financière. L'entreprise n'a pas encore touché un seul franc de la ligne de crédit de la Confédération, indique M. Sieber. Un tel soutien implique une interdiction des bonus pour la direction et le conseil d'administration et aucun dividende ne peut être perçu.

Revenant sur la situation d'il y a quelques mois, le patron d'Axpo affirme qu'il s'agissait d'un "cygne noir", à savoir un événement imprévisible. Aucun changement de stratégie n'est donc en vue. Le secteur de l'énergie n'est pour autant pas encore tiré d'affaire, prévient Thomas Sieber. L'hiver prochain pourrait être plus difficile encore que l'hiver dernier, assure-t-il.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11