La Liberté

14.09.2017

Le président de Leytron recourt au tribunal fédéral

Débouté par le tribunal cantonal, le président de Leytron Patrice Martinet fait recours au tribunal fédéral (archives). © KEYSTONE/ALINE STAUB
Débouté par le tribunal cantonal, le président de Leytron Patrice Martinet fait recours au tribunal fédéral (archives). © KEYSTONE/ALINE STAUB


14.09.2017

Le président de Leytron (VS) va porter l'affaire qui l'oppose à Jean-Marie Cleusix, Oskar Freysinger et une stagiaire de l'Etat du Valais devant le tribunal fédéral. Il avait déposé une plainte notamment pour faux témoignage.

Le président de Leytron Patrice Martinet avait déposé une plainte pénale à la suite d'une conférence de presse organisée en janvier 2014 par la commune et enregistrée par une stagiaire envoyée par le département de la formation. La plainte avait été déposée pour enregistrement illégal, faux témoignage, faux rapport et fausse déclaration en justice.

Outre Jean-Marie Cleusix et la stagiaire, Oskar Freysinger était aussi concerné. Patrice Martinet avait en effet également étendu sa plainte à l'ancien chef du département de la formation et de la sécurité en qualité d'instigateur indirect, lorsqu'il a appris qu'il avait mandaté son chef de service pour obtenir des informations sur la conférence de presse.

Le ministère public valaisan a classé l'affaire en 2016 et le président de Leytron a fait recours au tribunal cantonal (TC). Ce dernier a confirmé fin août la décision du ministère public et "mon client va donc recourir au tribunal fédéral", a indiqué à l'ats Me Jacques Philippoz, avocat de Patrice Martinet, revenant sur une information diffusée jeudi par Le Nouvelliste.

Me Philippoz relève notamment que le droit de son client à être entendu "n'a pas été respecté" dans cette affaire. "Les prévenus et mon client n'ont été auditionnés qu'au début de la procédure, alors que l'enregistrement audio n'était pas encore connu".

Affaire à plusieurs volets

L'affaire, qui compte plusieurs volets, trouve son origine dans un litige fiscal entre la commune de Leytron et Jean-Marie Cleusix. L'ex-chef du service de l'enseignement avait recouru en 1999 contre ses taxations fiscales pour les années 1995 à 1998.

La commune de Leytron avait organisé une conférence de presse pour dénoncer "l'immobilisme du Conseil d'Etat" dans ce dossier fiscal. A la suite de cette conférence de presse, Jean-Marie Cleusix avait déposé une plainte contre Patrice Martinet pour violation du secret de fonction et fiscal et abus d'autorité.

En avril 2017, le président de Leytron a été reconnu coupable de violation du secret de fonction et condamné à une peine pécuniaire avec sursis par le tribunal de Martigny. Il a recouru contre cette décision auprès du tribunal cantonal.

ats

Dans la même rubrique
Le calendrier 2018 d'Alex est arrivé
Le calendrier 2018 d'Alex est arrivé

Une idée cadeau parfaite pour les fêtes de fin d'année... Commandez-le ici, les frais de port sont offerts!

Offre exclusive Club en Liberté
Offre exclusive Club en Liberté

Une semaine de thalassothérapie en Tunisie avec 50% de réduction pour la 2e personne!

Articles les plus lus
Inscrivez-vous à la newsletter Gottéron!
Inscrivez-vous à la newsletter Gottéron!

Chaque vendredi, recevez toute les dernières actualités des Dragons!

RDV au Comptoir Broyard
RDV au Comptoir Broyard

Prenez les commandes de notre triporteur, accrochez votre ceinture et défiez les lois de la pesanteur!

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00