La Liberté

28.09.2021

Le redressement du marché du logement plus vigoureux que prévu

Outre l'inversion de tendance observée en juin en matière de logements vacants, dont le taux a pour la première fois depuis onze ans reculé en juin, on assiste à une baisse de l'attractivité des centres-villes au profit des communes périurbaines (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Outre l'inversion de tendance observée en juin en matière de logements vacants, dont le taux a pour la première fois depuis onze ans reculé en juin, on assiste à une baisse de l'attractivité des centres-villes au profit des communes périurbaines (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Partager cet article sur:
28.09.2021

Le marché immobilier helvétique a connu ces derniers mois de profonds changements en raison de la crise sanitaire. S'ils étaient anticipés par les spécialistes, ils n'en ont pas moins surpris par leur ampleur. Le secteur de la construction devrait en profiter.

Ainsi outre l'inversion de tendance observée en juin en matière de logements vacants, dont le taux a pour la première fois depuis onze ans reculé en juin (de 1,72% à 1,54% ou -7500 unités), on assiste à une baisse de l'attractivité des centres-villes au profit des communes périurbaines, souligne Credit Suisse dans "Moniteur immobilier" pour le 3e trimestre.

"Depuis quelque temps déjà, les demandes de permis de construire annonçaient une baisse de la dynamique dans la construction de logements locatifs, phénomène s'expliquant aussi bien par une plus grande réserve de la part des investisseurs que par une pénurie de terrains disponibles", signalent les spécialistes de la banque aux deux voiles.

Selon eux, la réduction du taux de vacance à moins de 2,5% est le résultat d'une demande de biens locatifs "étonnamment soutenue" et d'une diminution de l'activité de construction, accentuée par les effets exceptionnels liés à la pandémie de Covid-19.

L'attractivité des grands centres urbains a pâti "de façon disproportionnée" des mesures sanitaires. L'essor du télétravail notamment a incité nombre de ménages à reporter leur choix d'aller s'installer en ville, voire à y renoncer purement et simplement.

Le secteur de la construction se trouve "sur la voie de la reprise", estiment les experts de Credit Suisse, même s'il n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant la crise. "Grâce à des carnets de commande bien remplis, le rebond devrait se poursuivre, surtout dans les segments de la construction de logements ainsi que de bâtiments industriels et commerciaux."

À moyen terme cependant, l'évolution des permis de construire ne laisse pas présager de grandes impulsions. La tendance au repli affichée par la construction de logements depuis près de trois ans devrait être compensée par d'autres segments du bâtiment - hôpitaux, centres de données - ainsi que celui de la transformation et de l'assainissement.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00