La Liberté

Le relais dames du Nigéria perd sa place aux Mondiaux

Blessing Okagbare, celle par qui le scandale est arrivé. © KEYSTONE/AP/Nariman El-Mofty
Blessing Okagbare, celle par qui le scandale est arrivé. © KEYSTONE/AP/Nariman El-Mofty


Publié le 28.06.2022
Partager cet article sur:


Le relais dames 4 x 100 du Nigéria a vu sa place aux Championnats du monde à Eugene (15 au 24 juillet) simplement biffée.

Il s'agit des suites des différentes infractions de dopage de la sprinteuse et sauteuse en longueur nigériane Blessing Okagbare, comme l'a annoncé la Commission de l'intégrité indépendante de la Fédération mondiale World Athletics.

La médaillée d'argent des JO de 2008 en saut en longueur et médaillée de bronze sur 200 m en 2013 avait été testée positive le 19 juillet 2021 à l'hormone de croissance. En raison de tentative de manipulation du test, la suspension de l'athlète avait été prolongée à onze ans.

Le relais du sprint est concerné parce que Okagbare avait participé à une course du relais dames six jours après un contrôle à l'occasion de la qualification olympique nigériane.

Okagbare fut la première athlète africaine à courir le 100 m sous les 10''80.

ats, dpa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11