La Liberté

19.06.2018

Le Sénégal piège la Pologne

Mbaye Niang félicité par ses coéquipiers sur le 2-0 sénégalais © KEYSTONE/AP/EDUARDO VERDUGO
Mbaye Niang félicité par ses coéquipiers sur le 2-0 sénégalais © KEYSTONE/AP/EDUARDO VERDUGO


19.06.2018

Le Sénégal a signé avec la manière son retour au Mondial après seize ans d'absence. Dans le dernier match du groupe H et de la première journée, les Lions de la Téranga ont battu la Pologne 2-1.

Ils étaient les derniers espoirs de leur continent, les Sénégalais n'ont pas déçu. Face à une équipe polonaise brouillonne et sans génie, les hommes d'Aliou Cissé ont réussi ce que ni le Maroc, ni la Tunisie, ni l'Egypte, ni le Nigeria n'ont été capables de faire: gagner leur premier match.

Malchance et maladresse ont causé la faillite des joueurs d'Adam Nawalka. La malchance, c'est sur l'ouverture du score africaine à la 37e. Bien servi par Sadio Mané, Idrissa Gueye s'est essayé à une frappe des vingt mètres. Mais sa frappe a trouvé le défenseur Thiago Cionek sur son chemin et le ballon a pris le portier Szczesny à contre-pied.

La maladresse, c'est la remise catastrophique de Grzegorz Krychowiak à la 61e. Sur une longue balle en cloche, Mbaye Niang a pu brûler la politesse au dernier défenseur polonais avant de dribbler Szczesny venu à sa rencontre. L'ancien attaquant de l'AC Milan n'a ensuite eu plus qu'à pousser le ballon dans le but vide.

Cette Pologne qui avait privé la Suisse d'un quart de finale lors du dernier Euro aux tirs au but n'a pas fait honneur à son statut. Bien pauvre dans le jeu et trop souvent prise de vitesse par des Sénégalais ultra énergiques, la Pologne sera déjà sous pression pour son prochain match (dimanche 24 juin à 20h) face à la Colombie dans une partie qui verra certainement le perdant dire adieu aux huitièmes de finale.

Sorti à la mi-temps, Jakub Blaszczykowski a semblé diminué physiquement. Et le Napolitain Arkadiusz Milik n'a pas eu le rendement escompté. Du coup, le capitaine Robert Lewandowski a eu de la peine à se dépêtrer du marquage sénégalais. Hormis un joli coup franc à la 51e, bien repoussé par Khadim N'Diaye, l'attaquant du Bayern a été à l'image de son équipe. Et malgré la réduction du score chanceuse de Krychowiak à la 86e, la Pologne ne méritait pas davantage.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00