La Liberté

22.03.2019

Le vaccin contre la grippe pour l'hiver prochain finalisé par l'OMS

La composition du vaccin contre la grippe qui sera administré l'hiver prochain a été finalisée par l'OMS (photo symbolique). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
La composition du vaccin contre la grippe qui sera administré l'hiver prochain a été finalisée par l'OMS (photo symbolique). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX


22.03.2019

La composition du vaccin contre la grippe qui sera administré l'hiver prochain dans l'hémisphère Nord a été finalisée, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il est composé de quatre types de virus différents.

Ce vaccin comprendra deux types de virus qui ne figuraient pas dans le vaccin administré cet hiver et deux qui y figuraient déjà. Les virus grippaux responsables des épidémies saisonnières sont de deux types : A (divisés en sous-groupes, principalement H1N1 et H3N2) et B.

Les recommandations de l'OMS, sur la base desquelles les vaccins seront ensuite fabriqués, portent sur des vaccins quadrivalents (protégeant contre quatre types de virus, deux A et deux B).

Selon ces recommandations, le vaccin pour l'hiver 2019-20 dans l'hémisphère Nord sera composé d'un virus de type A(H1N1) prélevé en 2018 à Brisbane (Australie), d'un de type A(H3N2) prélevé en 2017 dans le Kansas (États-Unis), d'un de type B prélevé en 2017 au Colorado (États-Unis) et d'un de type B prélevé en 2013 à Phuket (Thaïlande). Ce sont les deux derniers qui figuraient déjà dans le vaccin administré cette année.

Pari sur les virus

La composition du vaccin est arrêtée au terme d'un processus complexe. Deux fois par an, en février pour l'hémisphère Nord et en septembre pour l'hémisphère Sud, l'OMS parie sur les virus qui circuleront l'hiver suivant, pour déterminer cette composition avec plusieurs mois d'avance.

En effet, les virus de la grippe évoluent constamment. Ceux qui circulent une année donnée ne sont pas forcément ceux qui circuleront la suivante, d'où la nécessité de modifier le vaccin tous les ans.

Le délai de plusieurs mois entre les recommandations et le début de la prochaine saison grippale est dû aux processus de fabrication par les labos pharmaceutiques. Dans le cas du vaccin contre la grippe, la culture des virus se fait en effet dans des oeufs de poule.

Pour déterminer la composition du vaccin, l'OMS analyse les données de ses centres nationaux de la grippe, répartis dans une centaine de pays et qui surveillent la circulation des virus durant la saison en cours. Plus les virus choisis pour composer les vaccins correspondent à ceux qui circuleront l'hiver prochain, plus la vaccination sera efficace. Il est toutefois impossible de prédire avec certitude quels seront ceux qui circuleront dans huit mois.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00