La Liberté

22.06.2019

Le Val-de-Ruz s'organise pour assurer la sécurité de la population

Les carcasses des voitures emportées lors de violents orages étaient visibles samedi matin à Dombresson dans le Val-de-Ruz. © Keystone
Les carcasses des voitures emportées lors de violents orages étaient visibles samedi matin à Dombresson dans le Val-de-Ruz. © Keystone
Plusieurs dizaines de bâtiments ont subi des dégâts très importants. © Keystone
Plusieurs dizaines de bâtiments ont subi des dégâts très importants. © Keystone
Les carcasses des voitures emportées lors de violents orages étaient visibles samedi matin à Dombresson dans le Val-de-Ruz. © Keystone
Les carcasses des voitures emportées lors de violents orages étaient visibles samedi matin à Dombresson dans le Val-de-Ruz. © Keystone


22.06.2019

Après les inondations survenues dans la nuit de vendredi à samedi dans le Val-de-Ruz (NE), les autorités s'organisent pour prévenir l'arrivée de nouvelles pluies. Plusieurs scénarii sont envisagés.

De violents orages se sont abattus dès 22h vendredi soir sur la région. Le Ruz Chasseran, qui traverse Dombresson et Villiers (NE), a débordé et tout emporté sur son passage. Quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement. Des dizaines de voitures ont été emportées et la route est fermée.

Une nouvelle vague d'orage est prévue pour 15h30, a indiqué samedi à Keystone-ATS le porte-parole de la police cantonale neuchâteloise Pierre-Louis Rochaix, au sortir d'une réunion de crise. Plusieurs scenarii ont donc été discutés pour garantir la sécurité de la population.

Favoriser l'écoulement des eaux

Actuellement, le plan est de favoriser l'écoulement des eaux entre Villiers et Dombresson, rapporte Pierre-Louis Rochaix. Les canaux couverts sont démolis afin de permettre à la rivière souterraine de mieux s'écouler. Le pompage et les déblaiements du cours d'eau se poursuivent également.

Pour éviter d'affoler encore plus une population déjà inquiète et au vu d'une situation météorologique changeante, le porte-parole de la police cantonale refuse d'évoquer de potentielles mesures plus importantes. Il assure cependant que "la situation est évaluée heure par heure, minute par minute" et que la population sera protégée dans tous les cas de figure.

Les autorités recommandent encore aux personnes ne vivant pas à Villiers ou Dombresson de ne pas se rendre sur place. "C'est dangereux et ça complique le travail de déblaiement", explique Pierre-Louis Rochaix.

Blessé héliporté

Samedi matin, l'eau montait à plus d'un mètre dans les rues de Dombresson. Plusieurs personnes ont dû être dégagées de leurs voitures, qui se sont retrouvées dans le lit de la rivière ou retournées sur le toit.

Sur les quatre personnes blessées, une grièvement touchée a été transportée à l'hôpital de l'Ile à Berne, a précisé M. Rochaix. Sept autres ont été soignées et contrôlées sur place par les services sanitaires, ont déclaré les intervenants lors d'une conférence de presse samedi matin.

Electricité coupée

Plusieurs dizaines de bâtiments ont subi des dégâts très importants. Caves et garages souterrains, mais aussi rez-de-chaussées ont été entièrement inondés. Des talus, de même que la route entre Dombresson et Le Pâquier, ont été détruits par endroit, ont précisé les intervenants.

La route principale, couverte de boue et de véhicules renversés, est fermée dans les deux sens et le restera durant plusieurs jours, selon Pierre-Louis Rochaix. Entre 22h et 3h45, la police a reçu environ 560 appels qui concernaient le seul Val-de-Ruz, a indiqué son porte-parole.

L'électricité a en outre été coupée. A 5h du matin, 150 foyers en étaient toujours privés. Le courant devait être rétabli petit à petit.

Recherches toujours en cours

Deux hélicoptères de la Rega sont intervenus ainsi qu'un hélicoptère de l'armée. La priorité est de rechercher si des personnes ont disparu et de dégager des habitants dont les portes des maisons sont encore bloquées par l'eau, les gravats et la boue. Quelques personnes ont déjà dû être prises en charge. La Protection civile est en outre prête à accueillir 40 personnes.

Patrouilles de police, hélicoptère, secours et un drone sont actifs pour rechercher d'éventuelles personnes en difficulté, mais aussi pour se faire une idée d'ensemble des dégâts. La commune de Val-de-Ruz a mis en place une ligne téléphonique pour les habitants.

Les pompiers engagés ont eux aussi encore de nombreuses heures de travail en vue pour dégager les locaux inondés. Les travaux vont durer toute la nuit prochaine, a estimé le responsable à la conférence de presse.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00