La Liberté

15.09.2021

Le zoo de Zurich se "vivra" en trois dimensions géantes

A partir de 2025, le parc Pantanal, dévolu aux animaux d'Amérique du sud, sera délimité dans les airs par une volière géante. Les oiseaux pourront y voler en essaim. © Zoo de Zurich
A partir de 2025, le parc Pantanal, dévolu aux animaux d'Amérique du sud, sera délimité dans les airs par une volière géante. Les oiseaux pourront y voler en essaim. © Zoo de Zurich
Au-delà de 2030, le zoo de Zurich prévoit aussi une forêt tropicale rappelant Sumatra. Les primates pourront y grimper jusqu'à la cime des arbres et le public les observera depuis des passerelles. © Zoo de Zurich
Au-delà de 2030, le zoo de Zurich prévoit aussi une forêt tropicale rappelant Sumatra. Les primates pourront y grimper jusqu'à la cime des arbres et le public les observera depuis des passerelles. © Zoo de Zurich
D'ici à 2050, l'espace de "côte maritime" pourra être visité au milieu des manchots et des phoques. © Zoo de Zurich
D'ici à 2050, l'espace de "côte maritime" pourra être visité au milieu des manchots et des phoques. © Zoo de Zurich
Manchots et phoques pourront aussi être observés sous l'eau, au milieu de leur espace aquatique, prévu d'ici à 2050. © Zoo de Zurich
Manchots et phoques pourront aussi être observés sous l'eau, au milieu de leur espace aquatique, prévu d'ici à 2050. © Zoo de Zurich
Partager cet article sur:
15.09.2021

Le zoo de Zurich voit grand d'ici à 2050. Il veut transformer ses installations en onze énormes espaces de vie animale à visiter en plein coeur. A plus court terme, une volière géante doit recouvrir l'ensemble de l'actuel parc Pantanal à partir de 2025.

Le plus grand zoo de Suisse veut poursuivre l'évolution entamée à travers l'ouverture de sa grande serre tropicale Masoala et son espace de savane Lewa, a annoncé son directeur Severin Dressen mercredi aux médias réunis sur place. Son plan de développement pour les 30 prochaines années prévoit donc que les visiteurs puissent découvrir de l'intérieur la vie quotidienne de tous les animaux.

Sous l'eau et dans les airs aussi

Les onze espaces de vie doivent fixer de nouveaux standards bien plus généreux en matière de détention d'animaux en milieu zoologique. L'institution mise sur la tridimensionnalité: "nous voulons descendre sous l'eau et explorer les airs", promet le directeur.

Ainsi, les oiseaux pourront se déplacer en essaim dans quelques années au-dessus du parc Pantanal, dévolu aux animaux d'Amérique du sud et délimité d'ici-là par une volière géante. Les gorilles pourront, eux, se déplacer en groupe au sein de l'espace "Congo", prévu pour 2029.

Forêt tropicale, côte maritime

Au-delà de 2030, le zoo entend installer un espace de forêt tropicale sur le modèle de Sumatra, dans laquelle les singes pourront grimper jusque dans la cime des arbres. Le public pourra les observer depuis des passerelles.

Une "côte maritime" pour les manchots et les phoques notamment sera à visiter aussi bien en surface que sous l'eau. Par ailleurs, une forêt sera dévolue aux fauves. D'ici-là, l'installation d'un centre événementiel et de télécabines reliant Zurich-Stettbach au zoo devrait avoir été réalisée.

Pour l'animal et l'être humain

L'institution a simulé ses projets à travers une vidéo présentant les nouveaux grands espaces de vie. La surface totale actuelle du site est suffisante pour les réaliser, selon les responsables du zoo.

La vision qui guide les projets du zoo de Zurich est intitulée "Un monde pour l'animal et l'être humain". Le directeur Severin Dressen a évoqué mercredi les dangers de la perte de biodiversité, de la destruction de l'environnement et de la globalisation. Le parc zoologique zurichois voit donc sa mission dans l'éducation, la protection de la nature et des espèces, ainsi que dans la recherche.

https://www.youtube.com/watch?v=m5L7besBMY8

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00