La Liberté

19.06.2019

Les Celtes buvaient du vin importé dans de la vaisselle grecque

Coupe grecque retrouvée en contexte celtique, au sein du site funéraire princier de Kleinaspergle (D). Ce récipient est semblable aux fragments de poterie retrouvés sur le site de Vix-Mont Lassois. © Musée national du Wurtemberg, P. Frankenstein/H. Zwietasch
Coupe grecque retrouvée en contexte celtique, au sein du site funéraire princier de Kleinaspergle (D). Ce récipient est semblable aux fragments de poterie retrouvés sur le site de Vix-Mont Lassois. © Musée national du Wurtemberg, P. Frankenstein/H. Zwietasch


19.06.2019

Il y a 2500 ans, les Celtes de Bourgogne avaient adopté un mode de vie méditerranéen: ils buvaient du vin importé dans de la vaisselle grecque et consommaient de l'huile d'olive. C'est ce qu'indique une étude internationale avec participation zurichoise.

Cette recherche dirigée par les universités de Munich et de Tübingen (D) visait à investiguer les pratiques de consommation de boissons fermentées, mais également certaines habitudes alimentaires des premiers Celtes, qui vivaient au centre-ouest de l’Europe au premier millénaire avant notre ère.

Les auteurs ont analysé 99 récipients en céramique retrouvés lors des fouilles du site de Vix - Mont Lassois, en Bourgogne (F). Les récipients sélectionnés sont généralement associés à la consommation de boissons (coupes, gobelets, jattes, bouteilles, pichets) mais également au stockage des aliments et/ou des boissons.

Le Mont Lassois est un site fortifié généralement considéré comme un site "princier". L'Université de Zurich (UZH) participe depuis 2009 à ces fouilles. Les archéologies y ont retrouvé une quantité importante de poteries et de vases en bronze importés de Grèce.

"Ce fut une période de changement rapide, au cours de laquelle des poteries fabriquées en Grèce et en Italie ont atteint pour la première fois la région du nord des Alpes en quantité relativement importante", indique Philipp Stockhammer, de l’Université de Munich, qui a dirigé le projet.

"L’idée généralement associée à ces importations est que les élites celtes souhaitaient imiter le mode de vie méditerranéen et que seule l’aristocratie était en mesure de consommer du vin méditerranéen lors de banquets", ajoute le spécialiste, cité mercredi dans un communiqué de l'UZH.

Du vin importé

Les analyses confirment que les premiers Celtes ont effectivement consommé du vin importé, mais pas seulement. Ils ont également bu d’autres boissons fermentées, probablement une sorte de bière locale dans des coupes grecques.

En d'autres termes, ils n'ont pas simplement adopté les traditions étrangères, mais ils ont également adapté l’usage du vaisselier importé de méditerranée aux pratiques locales. La consommation de vin importé n'était peut-être pas limitée aux échelons supérieurs de la société. Certains artisans pourraient également avoir eu accès au vin.

Les chercheurs de l’Université de Tübingen ont étudié les signatures chimiques des produits organiques piégés à l’intérieur de la céramique. Ils ont identifié des composants d'huiles végétales, notamment de l'huile d'olive, du vin importé, des boissons alcoolisées locales, des produits dérivés du millet, ainsi que des graisses d’origine animale (produits laitiers, viandes) et des produits de la ruche (cire d’abeille).

"Outre le vin, ces résultats montrent que d’autres boissons fermentées, peut-être des bières brassées à base de millet et/ou d'orge, ont été consommées lors d’occasions festives", explique Maxime Rageot, qui a effectué les analyses à Tübingen.

L'étude s’inscrit dans le cadre du projet BEFIM (Significations et fonctions des importations méditerranéennes au début de l'Âge du Fer en Europe centrale). Elle a été publiée dans la revue en ligne PLOS ONE. Des chercheurs du Musée du Wurtemberg, du service régional de l’archéologie du Bade-Wurtemberg, de l'Université de Bourgogne, de l’INRAP et du CNRS français y ont également contribué.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00