La Liberté

20.06.2018

Les communes d'Ajoie se prononcent le 1er juillet sur la patinoire

L'Ajoie se déchire autour de la patinoire de Porrentruy (archives). © KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS
L'Ajoie se déchire autour de la patinoire de Porrentruy (archives). © KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS


20.06.2018

Jamais sans doute, une votation n'a suscité une telle passion en Ajoie que celle sur la patinoire de Porrentruy (JU). Le 1er juillet, les citoyens des 21 communes du district se prononceront sur deux crédits pour une facture totale de près de 28 millions.

Communiqués de presse, courriers des lecteurs, interventions à la tribune du Parlement jurassien et manifestations des utilisateurs de la glace. C'est toute l'Ajoie qui s'enflamme à l'approche de cette votation populaire.

Inauguré il y a 45 ans, le mythique stade de glace du "Voyeboeuf" affiche aujourd'hui une structure vétuste et une architecture désuète. Personne ne conteste la nécessité de rénover l'actuelle patinoire qui vibre aux exploits de l'équipe locale, le HC Ajoie.

Ce sont le mode de financement et le montant des crédits qui se heurtent à une résistance d'une partie de la population et des élus locaux. La patinoire est en effet en mains publiques, propriété des communes du district de Porrentruy.

Deux crédits

Deux questions seront posées aux citoyens le 1er juillet. La première porte sur un crédit de 20,3 millions de francs destiné à rénover la patinoire. La seconde porte sur un crédit complémentaire de 7,5 millions de francs pour la création d'une seconde surface de glace. Soit une facture totale de 27,8 millions.

Les 21 communes se prononceront simultanément sur ces deux crédits. Il faut que 14 communes au moins, soit les deux tiers, disent oui pour ce projet puisse aller de l'avant. Le poids de Beurnevésin avec ses moins de 200 habitants sera donc le même que celui du chef-lieu Porrentruy avec ses 6700 habitants.

Dynamiser une région

Porteur de cet ambitieux projet, le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy (SIDP) appelle à l'union sacrée. Cette association regroupant les communes est persuadée que ce projet permettra à la région de gagner en visibilité en Suisse et de combattre son déclin.

Pour le SIDP, la patinoire d'Ajoie et du Clos du Doubs constitue un symbole et une réalisation qui dynamisera le développement de la partie septentrionale du canton du Jura. Pour ses partisans, une patinoire assainie avec un second champ de glace est un investissement porteur d'avenir et pas un luxe.

Plus-value économique

Ce deuxième champ de glace aux dimensions de la ligue nord-américaine, la NHL, permettrait au site jurassien d'intégrer le futur réseau national de formation en hockey sur glace constitué de six centres. Cette installation permettrait ainsi une mise en valeur touristique de la Ville de Porrentruy.

Le Club des patineurs d'Ajoie, le mouvement juniors du HC Ajoie et le curling club Ajoie se mobilisent aussi en faveur d'une patinoire couverte à deux champs de glace. Ces utilisateurs de la patinoire estiment qu'il faut une nouvelle infrastructure pour répondre aux besoins des écoles, des milieux associatifs et du public.

Projet trop cher

Réunis au sein du "Mouvement des communes et citoyens responsables" (MCCR), les opposants dénoncent un projet trop onéreux pour les collectivités publiques. Militant pour un double non, ce groupement soutient la nécessité d'un assainissement de la patinoire, mais dénonce l'ampleur du coût du dossier porté par le SIDP.

Pour le MCCR, c'est le montage financier qui pose problème. Selon la version retenue par la population, les communes devront assumer une dette résiduelle de 11 ou de 13 millions de francs. Pour certains maires, notamment celui de La Baroche, des villages n'ont tout simplement pas les moyens financiers pour ce projet.

Certains maires estiment qu'il s'agit d'un investissement démesuré qui va plomber leur commune sur 30 ans. Et d'aucuns de brandir le spectre d'une hausse d'impôt.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00