La Liberté

24.10.2020

Les délégués de l'UDC et des Verts se réunissent en ligne

Lors de son assemblée des délégués virtuelle samedi, l'UDC traitera notamment de l'accord-cadre institutionnel avec l'UE, que le parti rejette fermement (image d'illustration). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Lors de son assemblée des délégués virtuelle samedi, l'UDC traitera notamment de l'accord-cadre institutionnel avec l'UE, que le parti rejette fermement (image d'illustration). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Samedi, les délégués des Verts définiront leurs mots d'ordre pour l'initiative pour une eau potable propre et celles sur les pesticides de synthèse (archives). © KEYSTONE/WALTER BIERI
Samedi, les délégués des Verts définiront leurs mots d'ordre pour l'initiative pour une eau potable propre et celles sur les pesticides de synthèse (archives). © KEYSTONE/WALTER BIERI
Partager cet article sur:
24.10.2020

Les assemblées des délégués de l'UDC et des Verts se dérouleront samedi virtuellement, en raison du coronavirus. En plus de mots d'ordre, l'UDC se penchera sur l'accord-cadre avec l'UE et les Verts sur la politique agricole.

L'assemblée des délégués de l'UDC devait normalement avoir lieu à Brigue (VS). Le premier parti de Suisse définira ses mots d'ordre pour la votation fédérale du 29 novembre sur l'initiative pour des multinationales responsables et celle contre le commerce de matériel de guerre: sans doute un non dans les deux cas.

Autre morceau de choix au menu: la discussion sur l'accord-cadre institutionnel entre la Suisse et l'Union européenne, que l'UDC rejette fermement. Les délégués devraient adopter une résolution contre cet accord qu'ils qualifient de "traité de soumission à l'Union européenne".

Ces derniers vont aussi se prononcer sur le référendum contre la loi sur le CO2. La direction du parti a confirmé son soutien à ce référendum lancé par les milieux économiques en début de semaine. Ces derniers préfèrent la mise en place de mesures qui incitent à l'investissement plutôt que de subir de nouveaux impôts ou interdictions.

Les grévistes du climat soutiennent également le référendum, mais pour des motifs différents. Selon eux, la loi ne va pas assez loin,

Politique agricole

Lors de leur assemblée des délégués, les Verts mettront eux l'accent sur la politique agricole et prévoient d'accepter une résolution sur l'agriculture et l'alimentation. Le parti regrette que le développement durable dans l'agriculture, tel qu'envisagé dans la Politique agricole à partir de 2022 (PA22+) du Conseil fédéral, soit relégué au second plan.

Les Verts adopteront leurs mots d'ordre sur l'initiative pour une eau potable propre et celle sur les pesticides de synthèse. Selon eux, ces deux initiatives favorisent un changement de cap nécessaire dans l'agriculture, en permettant des réformes urgentes pour protéger la biodiversité et l'eau potable.

Les Verts se prononceront encore sur le référendum "Stop huile de palme", qui s'oppose à l'accord de partenariat économique entre les Etats de l'AELE (Suisse, Islande, Liechtenstein, Norvège) et l'Indonésie. Le Parlement a approuvé l'accord de libre-échange en décembre dernier. Le référendum, lancé par Uniterre et le vigneron biologique Willy Cretegny, est soutenu par une cinquantaine d'organisations.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00