La Liberté

12.08.2020

Les Mondiaux d'Aigle/Martigny annulés

Le comité d'organisation des championnats du monde d'Aigle-Martigny a dû tirer un trait sur la manifestation. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le comité d'organisation des championnats du monde d'Aigle-Martigny a dû tirer un trait sur la manifestation. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le comité d'organisation des championnats du monde d'Aigle-Martigny a dû tirer un trait sur la manifestation. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le comité d'organisation des championnats du monde d'Aigle-Martigny a dû tirer un trait sur la manifestation. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Partager cet article sur:
12.08.2020

La pandémie de coronavirus aura finalement eu raison des championnats du monde sur route d'Aigle/Martigny, qui sont annulés.

Programmées du 20 au 27 septembre, ces joutes ne bénéficieront pas de l'assouplissement des mesures concernant les manifestations de plus de 1000 personnes prévu à partir du 1er octobre.

Swiss Cycling et le comité d'organisation de ces Mondiaux ont donc décidé de jeter l'éponge, alors que tout a été entrepris jusqu'à ce jour pour permettre leur bonne tenue. Le fait que 45 noms figuraient encore le 8 août sur la liste des pays dont les ressortissants sont soumis à une quarantaine à leur entrée en Suisse n'arrange rien.

"C'est évidemment la déception qui prime, également un peu la colère contre ce satané virus qui nous aura bien gâché la vie toute l'année", réagit Grégory Devaud par téléphone à Keystone-ATS. Le co-président du Comité d'organisation de ces Mondiaux n'a pas d'autre option que d'accepter la sentence, au grand désarroi de "toute une équipe qui a vécu jour et nuit pour ces championnats du monde. C'est un coup d'assommoir."

Un simple report de quelques années?

N'était-il pas possible de maintenir tout de même l'évènement, malgré l'interdiction de manifestations à plus de 1000 personnes? "Non, rien qu'avec les coureurs, les staffs, les organisateurs, la police, l'armée, etc., on arrive largement en-dessus des 1000 personnes, regrette Devaud. Nous avons cherché à développer toutes les solutions possibles. Mais il aurait fallu avoir au moins 5000 personnes autorisées, comme en France actuellement, pour organiser la manifestation." Cette annulation entraîne quelques pertes financières sèches pour le Comité d'organisation, mais celles-ci restent limitées à moins de 10% du budget global.

"Mais le dossier est aujourd'hui prêt, alors on peut espérer qu'il ne parte pas aux oubliettes", s'empresse d'ajouter Grégory Devaud. En clair, il n'est pas totalement impossible de voir Aigle et Martigny revenir au programme des Championnats du monde ces prochaines années, malgré un agenda défini jusqu'en 2025. "C'est du moins la volonté de l'Union cycliste internationale (UCI) et des autorités publiques", souligne l'organisateur. A noter que l'édition de 2024 est prévue à Zurich. Pourrait-on imaginer qu'Aigle-Martigny soit recasé dans quatre ans? "C'est trop tôt pour en parler, mais ce qu'on sait, c'est que l'UCI a attribué à la Suisse deux éditions en quatre ans. Alors, on espère qu'on puisse avoir une autre opportunité durant cette décennie encore."

L'UCI cherche à remplacer Aigle-Martigny

Swiss Cycling a également réagi à cette annulation contrainte. "Devoir annuler des Mondiaux à domicile est évidemment très regrettable. Je pense notamment à nos athlètes qui auraient pu courir devant leur public et se battre pour les médailles", explique dans un communiqué Patrick Hunger, co-président de la fédération. Cette dernière a également dû renoncer aux championnats de Suisse élite et M19 sur route, qui avaient été reprogrammés le 22 août sur le même parcours escarpé. Les infrastructures des deux manifestations étaient trop étroitement liées pour permettre le seul déroulement des championnats de Suisse. Le titre national élite ne sera donc pas attribué en 2020.

En revanche, qui dit retrait de Aigle-Martigny ne dit pas forcément annulation totale des Mondiaux. Dans un communiqué, l'UCI, dont le siège est à Aigle, explique prendre "note de la décision du Conseil fédéral". Néanmoins, elle ajoute qu'elle va "travailler à rechercher un projet alternatif pour assurer le maintien de l'édition 2020" des championnats du monde aux mêmes dates et en Europe, avec éventuellement la suppression de certaines épreuves. L'UCI souhaite également proposer un parcours similaire à celui qui était prévu en Valais.

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00