La Liberté

29.07.2019

Les raids meurtriers du régime syrien persistent à Idleb

Des casques blancs syriens s'activent à rechercher des victimes après un bombardement dans la province d'Idleb (archives). © KEYSTONE/AP Syrian Civil Defense White Helmets
Des casques blancs syriens s'activent à rechercher des victimes après un bombardement dans la province d'Idleb (archives). © KEYSTONE/AP Syrian Civil Defense White Helmets


29.07.2019

Onze civils ont été tués dimanche dans des raids du régime et de l'allié russe sur des régions du nord-ouest de la Syrie dominées par les djihadistes, selon une ONG. Le pilonnage de cette région est quasi quotidien depuis trois mois.

Depuis la fin avril, le pouvoir du président syrien Bachar al-Assad et l'aviation de Moscou bombardent la province d'Idleb et des zones adjacentes dans les provinces voisines d'Alep, de Hama et de Lattaquié.

Les raids aériens et les tirs d'artillerie ont visé dimanche divers secteurs d'Idleb et de Hama, tuant onze civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG proche des rebelles. Cinq ont péri dans des frappes du régime sur des quartiers résidentiels d'Ariha, dans la ville d'Idleb, et trois dans d'autres secteurs du nord-ouest de la Syrie.

"Villes vidées de leurs habitants"

Des raids russes sur des terres agricoles du nord de Hama ont tué trois civils, a aussi rapporté l'OSDH. Quatre soldats ont en outre été tués lors d'un assaut du régime sur le village de Tal Maleh, dans le nord de Hama. Neuf combattants djihadistes et rebelles ont également péri au cours des affrontements.

La province d'Idleb, qui accueille quelque trois millions d'habitants, est dominée par les djihadistes d'Hayat Tahrir al-Cham, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda. D'autres factions de djihadistes et des groupes rebelles y sont aussi présents.

Depuis le début de l'escalade fin avril, les frappes aériennes et les tirs d'artillerie ont coûté la vie à plus de 750 civils, dont 190 enfants, selon l'OSDH. Durant la même période, plus de 400'000 personnes ont été déplacées. "Des villes et des villages entiers ont été apparemment vidés de leurs habitants qui ont fui", selon l'ONU.

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00