La Liberté

20.05.2019

Les retraités ont soutenu la RFFA davantage que les plus jeunes

La majorité des électeurs de l'UDC s'est retrouvée dans le camp des perdants dimanche. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
La majorité des électeurs de l'UDC s'est retrouvée dans le camp des perdants dimanche. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI


20.05.2019

Les mots d'ordre des partis ont largement été suivis pour les deux objets soumis en votation dimanche. Une différence générationnelle est apparue pour la RFFA, tandis que le clivage était plutôt entre les villes et la campagne pour les armes, d'après un sondage.

De nombreux partisans de la réforme fiscale et du financement de l’AVS (RFFA) ont considéré que le projet proposait un compromis typiquement suisse résolvant deux problèmes à la fois. Le renforcement de l’AVS et la contribution importante du projet à garantir les retraites a pesé lourd dans la balance en faveur du projet adopté à 66,4% dimanche, selon le sondage mené par Tamedia.

Il est dès lors peu surprenant que la RFFA a rencontré davantage de succès auprès des votants âgés qu’auprès des jeunes. Ainsi 73% des plus de 65 ans souhaitaient déposer un oui dans les urnes, tandis qu'ils n'étaient que 64% chez les 18-34 ans et 62% chez les 35-49 ans, d'après le sondage mené durant le week-end auprès de près de 15'000 personnes par Tamedia.

Au plan partisan, les écologistes n'ont pas été suivis par leur électorat. Malgré l'appel à voter non des Verts et des Vert'libéraux, le "oui" l'a emporté à 61% chez les premiers, et même à 73% chez les seconds. Quant à l'UDC, qui avait laissé la liberté de vote, ses électeurs se sont montrés partagés, à 47% pour et à 53% contre la RFFA, sachant que la marge d'erreur du sondage est de 2,1 points.

Les votants se réclamant de l'UDC sont donc seuls à avoir refusé cet objet. Tous les autres partis, qui recommandaient le oui, ont été suivis.

Villes-campagne

Avec 77% de non, l'électorat de l'UDC se trouve également seul à avoir rejeté la révision de la loi sur les armes, approuvée à 63,7% par le peuple suisse. Les votants des autres partis ont largement plébiscité le projet. Le soutien le plus important est venu de la gauche, avec plus de 90% de oui de la part des partisans des Verts et du PS.

C'est plutôt dans la répartition géographique qu'une différence est apparue. Ainsi, les électeurs des villes ont nettement plus soutenu la révision que ceux de la campagne. A 75% de oui pour les premiers, contre seulement 57% de voix favorables pour les seconds.

Sans surprise, le sondage montre que l’argument principal des partisans du projet est la garantie, pour la Suisse, de rester impliquée dans les accords d’association Schengen/Dublin en cas de oui à la transposition de la directive européenne sur les armes dans le droit fédéral, précise Tamedia dans un communiqué en soirée.

Le sondage du groupe de médias suisse Tamedia a été mené sur ses plateformes d’information toutes marques confondues entre le 17 et le 19 mai. Ont participé à ce sondage en ligne 14'670 personnes de toute la Suisse.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00