La Liberté

17.06.2019

Les ruminants "rincent" leur nourriture avant de la remastiquer

Les chèvres et d'autres ruminants "rincent" en quelque sorte leurs aliments dans la panse avant de les remastiquer, afin d'éliminer les particules terreuses qui useraient trop leurs dents (archives). © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Les chèvres et d'autres ruminants "rincent" en quelque sorte leurs aliments dans la panse avant de les remastiquer, afin d'éliminer les particules terreuses qui useraient trop leurs dents (archives). © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY


17.06.2019

Les dents des ruminants sont mises à rude épreuve. Des chercheurs zurichois ont constaté que chèvres, vaches et moutons disposent dans l'estomac d'un système de "rinçage" de leurs aliments avant la deuxième mastication, ce qui évite une trop grand usure des dents.

En même temps que la matière végétale, les ruminants ingurgitent également de la terre, du sable et d'autres impuretés, en particulier dans les zones arides, a indiqué lundi l'Université de Zurich (UZH) dans un communiqué. Les chevaux et les zèbres par exemple ont de très longues dents afin de compenser leur usure.

Mais certains ruminants ont des dents beaucoup plus courtes, et on ignorait jusqu'ici comment ils résolvent ce problème. L'équipe de Jean-Michel Hatt, de l'UZH, apporte la réponse dans la revue Mammalian Biology.

Dans leur système digestif en plusieurs compartiments - panse, réseau, feuillet, caillette - et en deux étapes - microbienne et enzymatique - la nourriture est d'abord triée par taille. Ce qui est encore trop gros est rincé par les sucs gastriques et régurgité pour être remastiqué.

Les chercheurs zurichois ont constaté en passant des chèvres au scanner qu'au cours de ce processus, les particules de sable tombent dans le bas de la panse, s'accumulent dans la caillette - le véritable estomac des ruminants - et sont ensuite éliminées par les intestins.

"Les organismes qui ont développé un tel système de rinçage se débarrassent sans problème de ce matériel par voie naturelle", commente le Pr Hatt. Ce constat explique aussi pourquoi les ruminants ne se livrent qu'à une première mastication sommaire.

Ce n'est que lorsque ces animaux mangent une grande quantité de sable en une fois, par exemple en raison d'un ensilage mal fait, que des complications peuvent survenir, note encore l'UZH. Les ruminants sont considérés comme un succès dans l'évolution pour avoir développé la capacité de digérer la cellulose.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00