La Liberté

30.11.2020

Les soins doivent être gratuits durant toute la grossesse

Les frais médicaux liés à la grossesse doivent être pris en charge intégralement dès la première semaine (image symbolique). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Les frais médicaux liés à la grossesse doivent être pris en charge intégralement dès la première semaine (image symbolique). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Partager cet article sur:
30.11.2020

Les soins doivent être gratuits dès la première semaine de grossesse. Après le National, le Conseil des Etats a tacitement accepté lundi deux motions en ce sens.

Actuellement, les femmes qui subissent une fausse couche ou des complications pendant les douze premières semaines de la grossesse participent aux coûts. Deux motions, issues des deux bouts de l'échiquier politique, demandent de rectifier le tir.

La première, déposée par la députée verte Irène Kälin (AG), exige la gratuité des soins dès la première semaine. Le conseiller national UDC Jean-Luc Addor (VS) est à l'origine du second texte. Il demande que l'assurance obligatoire des soins prenne en charge intégralement les prestations liées à la grossesse.

Après une fausse couche, les parents sont non seulement confrontés à une douleur, mais aussi à un coût économique, a souligné Marina Carobbio (PS/TI) au nom de la commission. Et de dénoncer une injustice par rapport aux femmes qui n'ont aucun souci ou seulement à partir de la 13e semaine. Le problème n'est pas isolé, a insisté la Tessinoise. Près d'une grossesse sur cinq se termine par un avortement précoce.

La réglementation actuelle se fonde sur le fait que les grossesses ne sont souvent constatées qu'au bout de quelques semaines. Avec ce système, il existe une inégalité de traitement, a reconnu le ministre de la santé Alain Berset. Il a plaidé pour les motions.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00