La Liberté

29.06.2020

Les stations du Léman Express diffusent des oeuvres audiovisuelles

Dans les cinq nouvelles gares du Léman Express, les voyageurs pourront attendre leur train en visionnant de l'art vidéo. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Dans les cinq nouvelles gares du Léman Express, les voyageurs pourront attendre leur train en visionnant de l'art vidéo. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Dans la gare de Genève-Champel, les écrans géants diffusent une oeuvre de l'artiste argentine Cecilia Bengolea, une ode à la danse. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Dans la gare de Genève-Champel, les écrans géants diffusent une oeuvre de l'artiste argentine Cecilia Bengolea, une ode à la danse. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Partager cet article sur:
29.06.2020

Les cinq gares du Léman Express diffusent désormais de l'art. Les voyageurs peuvent y admirer, sur grand écran, des oeuvres d'images en mouvement. Le projet Mire est piloté par le Fonds cantonal d'art contemporain de Genève. Il a été inauguré lundi.

Treize vidéos ont été sélectionnées. Certaines sont des commandes spéciales, d'autres proviennent des collections publiques genevoises. La programmation sera renouvelée sur une période de 10 ans, a indiqué devant les médias la responsable du Fonds d'art contemporain de Genève Diane Daval.

Le choix de diffuser des images en mouvement au lieu d'opter pour d'autres formes d'expression artistique n'est pas innocent. Genève a joué un rôle pionnier dans le domaine de l'art vidéo, a rappelé Mme Daval. Le Centre pour l'image contemporaine, entre 1985 et 2009, s'est intéressé parmi les premiers à ces artistes d'un nouveau genre.

L'institution s'était taillé une renommée avec sa Biennale de l'image en mouvement. L'évènement a été repris et est aujourd'hui organisée par le Centre d'Art Contemporain. Les écrans à disposition dans les gares du Léman Express permettront à la manifestation, mis sur pied tous les deux ans, de rayonner dans l'espace public.

Toucher un large public

L'idée d'exposer de l'art dans les cinq nouvelles stations RER de Lancy-Pont-Rouge, Lancy-Bachet, Genève-Champel, Genève-Eaux-Vives et Chêne-Bourg a émergé en 2017, alors que les gares étaient encore en construction. L'ambition est d'offrir à un large public une proximité avec l'art contemporain.

Il s'agit d'aller vers la population avec des oeuvres audiovisuelles. Et une gare est un endroit approprié pour le faire. C'est un espace public qui est un lieu de transit et de mouvement, a fait remarquer le conseiller d'Etat genevois Thierry Apothéloz, chargé du département de la cohésion sociale.

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00