La Liberté

20.01.2019

Les Suissesses s'enlisent

Lara Gut-Behrami était en avance avant de manquer une porte. © KEYSTONE/AP/MARCO TROVATI
Lara Gut-Behrami était en avance avant de manquer une porte. © KEYSTONE/AP/MARCO TROVATI


20.01.2019

Mikaela Shiffrin a remporté le Super-G de Cortina d'Ampezzo, devançant Tina Weirather et Tamara Tippler. L'Américaine a profité de l'élimination de nombreuses favorites, dont Lara Gut-Behrami.

Par où commencer pour évoquer ce Super-G de Cortina? Par la troisième victoire consécutive dans la discipline de Mikaela Shiffrin? Ce serait légitime, puisqu'elle a été la seule à vraiment pouvoir dompter la piste italienne. Par les 5e et 6es places de Jasmine Flury et Wendy Holdener, qui sauvent tant bien que mal l'honneur des Suissesses?

Non, cela ne ferait pas sens de ne pas s'attarder sur la difficulté du parcours de Cortina, piqueté par... l'entraîneur de Shiffrin. Car si l'Américaine, Flury ou Holdener ont eu leur chance, c'est aussi parce qu'une ribambelle de favorites n'ont pas fini la course. Parmi elles, Ilka Stuhec, Lindsey Vonn, Ramona Siebenhofer (vainqueur des deux descentes du week-end, vendredi et samedi) ou Michelle Gisin. La liste n'est pas exhaustive. Elle comprend aussi Lara Gut-Behrami. La skieuse de Comano a pendant un instant semblé être redevenue la bombe qu'on connaissait. A la mi-course, elle comptait près de six dixièmes d'avance sur Weirather, alors leader provisoire. Et puis, comme beaucoup d'autres, elle a manqué une porte et laissé de gros regrets.

3/3 pour Shiffrin

Alors, au coeur de cette course décimée, il faut tout de même tirer son chapeau à Mikaela Shiffrin, qui commence à imposer sa patte également sur les disciplines de vitesse. Bien sûr, le parcours tracé par son entraîneur a pu constituer un avantage certain. Mais il convient de saluer cette progression, pour celle qui n'avait jamais gagné en Super-G avant cette saison. Depuis, elle s'est imposée à Lake Louise et à Saint-Moritz en décembre, avant de faire l'impasse sur celui de Val Gardena. Bref, elle peut sereinement envisager de rafler trois petits globes de cristal, en plus de ceux du slalom et du géant.

Une perspective qui se situe bien loin des ambitions suisses cet hiver. Dans un week-end dolomite qui a mis à l'honneur la vitesse, les représentantes helvétiques n'ont pas répondu aux attentes dans des disciplines qui tendaient à leur réussir. Aucun podium, une quatrième place avec Corinne Suter en descente vendredi, une cinquième et sixième avec Flury et Wendy Holdener en Super-G dimanche: le bilan est décevant, à l'image d'une Lara Gut-Behrami qui ne sort plus du brouillard.

Avant les Mondiaux de Are, une dernière échéance mettra à l'épreuve les spécialistes des disciplines rapides. Le week-end prochain à Garmisch, avec une descente et un Super-G au programme. On y attend des signes rassurants.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00