La Liberté

30.03.2020

Les touristes suisses continuent de revenir au pays

Il est recommandé aux touristes suisses de retour au pays d'observer leur état de santé et le cas échéant de se mettre en auto-quarantaine pendant dix jours (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Il est recommandé aux touristes suisses de retour au pays d'observer leur état de santé et le cas échéant de se mettre en auto-quarantaine pendant dix jours (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Partager cet article sur:
30.03.2020

Les retours des touristes suisses à l'étranger se poursuivent. Le nombre de 17'000 personnes se trouvant hors des frontières comptabilisées la semaine dernière est en recul. Une auto-quarantaine de dix jours leur est recommandée, mais pas imposée.

Des vols en provenance de Séoul, Manille et Buenos Aires sont prévus mardi, avec 460 personnes à bord. Parallèlement, quelque 160 Suisses sont en train de revenir des pays voisins de la Suisse, a précisé lundi devant la presse à Berne le responsable de la crise au DFAE Hans-Peter Lenz.

Les chiffres communiqués jusqu'ici sur les retours peuvent être un peu flous, a reconnu M.Lenz. On connaît le nombre de touristes revenus, mais des capacités importantes ont été achetées chez des compagnies étrangères, par exemple pour les retours du Maroc. Dans ces cas, il est plus difficile d'avoir des chiffres précis. Ils seront communiqués clairement plus tard.

Quarantaine recommandée

Aux voyageurs de retour, il est recommandé d'observer leur état de santé et de se mettre en auto-quarantaine pour dix jours le cas échéant, a ajouté Daniel Koch, de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Actuellement, il n'est tout simplement plus possible de dire que tel ou tel touriste provient d'une zone à risque: on ne peut donc lui imposer une quarantaine, mais seulement la recommander.

Une interdiction de sortir ne serait pas proportionnelle. Il est difficile d'expliquer à quelqu'un qu'il ne peut pas sortir quand d'autres le peuvent, alors qu'ils sont peut-être aussi porteurs du virus. Les mesures doivent être compréhensibles pour tous, explique le responsable de la division maladies transmissibles de l'OFSP.

ats

Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00