La Liberté

18.11.2018

Ligue des nations: la Suisse jouera le Final Four

Trois buts pour Haris Seferovic © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Trois buts pour Haris Seferovic © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Xherdan Shaqiri a livré un match remarquable © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Xherdan Shaqiri a livré un match remarquable © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Kevin Mbabu obtient le penalty qui a relancé la Suisse © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
Kevin Mbabu obtient le penalty qui a relancé la Suisse © KEYSTONE/ALEXANDRA WEY
L'égalisation à 2-2 signée Seferovic © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
L'égalisation à 2-2 signée Seferovic © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Le penalty transformé par Rodriguez © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Le penalty transformé par Rodriguez © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Nico Elvedi face à Thorgan Hazard © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Nico Elvedi face à Thorgan Hazard © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
La joie des Suisses © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
La joie des Suisses © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Les supporters suisses ont pu jubiler à Lucerne © KEYSTONE/EPA KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Les supporters suisses ont pu jubiler à Lucerne © KEYSTONE/EPA KEYSTONE/ENNIO LEANZA


18.11.2018

L'équipe de Suisse tient son exploit. A Lucerne, elle a battu la Belgique 5-2 après avoir été menée 0-2. Elle a décroché son billet pour le Final Four de la Ligue des nations en juin 2019 au Portugal.

Cette qualification efface en partie l'élimination sans gloire en huitièmes de finale de la dernière Coupe du monde. Elle légitime enfin le discours du sélectionneur et de ses joueurs qui n'ont cessé de clamer que cette équipe de Suisse était capable de rivaliser avec les meilleures formations au monde. Ils en ont enfin apporté la preuve.

Cette victoire porte la griffe de Xherdan Shaqiri, le maître à jouer qui fut dans un grand soir, mais aussi celles des trois Champions du monde M17: Ricardo Rodriguez, Granit Xhaka et l'homme du match Haris Seferovic avec un but inscrit du gauche, un deuxième du droit et un troisième de la tête. Le coaching de Vladimir Petkovic a également pesé lors de cette soirée. Le passage à une défense à trois en première période a sans doute aidé son équipe à prendre les commandes de la partie.

Un scénario complètement fou

0-2 à la 17e, 3-2 à la 44e: le scénario de la première mi-temps fut complètement fou. Alors qu'elle semblait au tapis pour le compte après le doublé de Thorgan Hazard, la Suisse a trouvé des ressources insoupçonnables pour renverser le cours de la partie et pour conserver l'espoir d'une qualification. Quatre jours après avoir été incapable de trouver l'ouverture face au Qatar, la formation de Vladimir Petkovic pouvait inscrire trois buts à l'équipe qui figure à la première place du classement FIFA et dont la cage est défendue par le gardien du Real Madrid. Le football est bien "le" sport qui peut parfois échapper à toute logique.

Cette "remontada" improbable, la Suisse la doit dans un premier temps à un penalty quelque peu généreux accordé pour une faute de Thibaut Courtois sur Kevin Mbabu. Ricardo Rodriguez le transformait à la 26e pour au moins, croyait-on, préserver l'honneur. Mais le 2-2 de Haris Seferovic à la 31e devait changer la donne. A la conclusion d'une action superbe - ouverture de Rodriguez et déviation de la tête de Xherdan Shaqiri -, Haris Seferovic a voulu signifier que l'impossible pouvait être possible. Et juste avant la pause, le Lucernois signait le doublé sur une rupture fantastique qui doit beaucoup à la clairvoyance d'Edimilson Fernandes. A 3-2, la peur avait gagné les rangs des troisièmes de la dernière Coupe du monde!

Le but de la qualification pour Elvedi

A la reprise, la Suisse témoignait du même allant, de ce souffle que l'on aurait tellement voulu voir à Saint-Pétersbourg lors du funeste huitième de finale de la Coupe du monde contre la Suède. A la 52e, Nico Elvedi surgissait dans le rond central pour offrir un véritable "caviar" que Seferovic ne pouvait exploiter.

Dix minutes plus tard, le Zurichois gommait son incroyable bévue de l'ouverture du score en coupant un centre de Shaqiri pour le 4-2. Le but de la qualification. Le défenseur de Mönchengladbach a choisi le bon moment pour ouvrir son compteur en équipe nationale. A la 84e minute, Seferovic signait le triplé. Le buteur de Benfica reprenait de la tête un centre de Mbabu pour classer cette fois définitivement l'affaire.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00