La Liberté

Lyles, Steiner et Benjamin en imposent

Noah Lyles (ici lors du meeting de Doha) a frappé fort dimanche à Eugene © KEYSTONE/AP/HUSSEIN SAYED
Noah Lyles (ici lors du meeting de Doha) a frappé fort dimanche à Eugene © KEYSTONE/AP/HUSSEIN SAYED


Publié le 27.06.2022
Partager cet article sur:


Noah Lyles, champion du monde en titre, a conservé sa couronne aux Championnats des Etats-Unis sur 200 m.

Il a rappelé qu'il serait l'homme à battre dans trois semaines aux Mondiaux, sur cette même piste de Hayward Field à Eugene.

Le sprinter de 24 ans a remporté la finale en 19''67. Il a coiffé de justesse Erriyon Knighton (19''69), qui était devenu le 30 avril à Baton Rouge le quatrième meilleur performeur de l'histoire sur la distance (19''49, derrière Usain Bolt, Yohan Blake et Michael Johnson).

"Je fais ce qu'il faut pour gagner. Erriyon a pris le meilleur sur moi dans le virage, mais je n'étais pas inquiet. Je me suis dit que j'allais le rattraper, gagner les 100 derniers mètres et c'est ce que j'ai fait", a commenté le vainqueur.

Fred Kerley, devenu le co-sixième meilleur performeur de l'histoire sur la ligne droite (9''76) vendredi, a complété le podium (19''83). Il pourra doubler 100-200 m aux Championnats du monde, contrairement à Christian Coleman qui avait renoncé à prendre part aux demi-finales en matinée.

Steiner en 21''77

Chez les femmes, la championne universitaire (NCAA) Abby Steiner s'est imposée en 21''77, améliorant de trois centièmes sa meilleure performance mondiale de l'année. Une "MPM" qui n'aura tenu qu'une poignée d'heures, puisque la Jamaïcaine Shericka Jackson a ensuite couru en 21''55 à Kingston.

Plus tôt, la star montante du sprint Sha'Carri Richardson, déjà éliminée jeudi sur 100 m, avait échoué à atteindre cette finale. Eliminée en demie avec une 5e place (22''47), elle a donc raté la qualification en individuel pour les Mondiaux.

Parmi les autres résultats notables, Rai Benjamin, médaillé d'argent aux derniers JO et Mondiaux, a réussi la meilleure performance mondiale de l'année sur 400 m haies (47''04). Athing Mu, championne olympique en titre du 800, a elle aussi validé sa présence à Eugene dans trois semaines, en remportant (1'57''16) une finale au finish passionnant devant Ajee Wilson (1'57''23).

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Manchester United touche le fond à Brentford

    La descente aux enfers de Manchester United est affolante. Une semaine après leur défaite devant Brighton à Old Trafford, les Mancuniens ont été humiliés à...
  • Une expulsion qui a tout changé

    Sion séduit encore mais ne parvient toujours pas à s'imposer à Tourbillon. Après la défaite contre YB et le nul face au Servette FC, les Sédunois ont partagé...
  • Breel Embolo le sauveur

    Breel Embolo a ouvert son compteur en Ligue 1. Le Bâlois a été le meilleur acteur d'une rencontre qui a vu l'AS Monaco arracher le point du nul à dix contre...
  • Roman Mityukov en chocolat, Ponti en finale

    Roman Mityukov n'est pas parvenu à rééditer son exploit des Européens de 2020 où il avait décroché le bronze du 200 m dos. Le Genevois de 22 ans a terminé 4e...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11