La Liberté

14.11.2018

Maersk revient dans le vert, porté par la hausse du prix du fret

Le géant danois Maersk a renoué avec les bénéfices au 3e trimestre, après s'être lancé dans un recentrage de ses activités sur le transport et la logistique (archives). © KEYSTONE/EPA ANP/JERRY LAMPEN
Le géant danois Maersk a renoué avec les bénéfices au 3e trimestre, après s'être lancé dans un recentrage de ses activités sur le transport et la logistique (archives). © KEYSTONE/EPA ANP/JERRY LAMPEN


14.11.2018

Le géant danois du transport maritime AP Moeller-Maersk, qui poursuit son recentrage sur le transport et la logistique, est resté dans le vert au troisième trimestre grâce à une hausse du prix du fret.

Or cessions, le groupe a enregistré un bénéfice net de 191 millions millions de dollars (presque autant en francs), contre une perte de 112 millions sur la même période un an auparavant. Le chiffre d'affaires a pris 31% à 10,08 milliards de dollars.

Après le rachat de l'armateur allemand Hamburg Süd et la vente l'an dernier de sa division pétrolière à Total, Maersk traverse une importante restructuration.

Au troisième trimestre, il s'est félicité de l'intégration de Hamburg Süd "plus rapide qu'escomptée", avec des synergies s'élevant à 150 millions de dollars sur le trimestre.

Grâce au rachat de son concurrent allemand et à une hausse du prix du fret, le chiffre d'affaires du secteur "Océan" du groupe a gagné 32% par rapport au troisième trimestre 2017.

Toutefois, la demande reste faible, surtout dans les échanges Est-Ouest, avec une hausse de seulement 1,9% au cours du trimestre.

Passage mythique

Maersk avait annoncé l'introduction prochaine en Bourse de sa filiale de forages en mer (Maersk Drilling), la vente d'une part de ses actions dans le groupe énergétique français Total et la redistribution à ses actionnaires d'une partie de ses actions restantes, se rapprochant d'un désengagement total du secteur de l'énergie.

Au cours du trimestre, un porte-conteneurs brise-glace a été le premier à franchir le passage du Nord-Est, la mythique voie maritime longeant les côtes septentrionales de la Sibérie.

"Actuellement, nous ne considérons pas la route maritime du Nord comme une alternative commerciale à notre réseau existant", avait toutefois prévenu l'une de ses portes-parole Janina Von Spalding. La route n'est praticable que trois mois par an et l'intervention nécessaire de brise-glace pour ouvrir la voie au porte-conteneur demande un investissement supplémentaire.

ats, awp, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00