La Liberté

20.07.2019

Malgré Nuzzolo, Xamax a tout gâché à Thoune

Nuzzolo ouvre le score pour Xamax sur penalty à Thoune © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Nuzzolo ouvre le score pour Xamax sur penalty à Thoune © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER


20.07.2019

Trop agressif, le Xamax de Joël Magnin peut avoir de l'amertume pour son entrée en matière en Super League. Les Neuchâtelois, qui menaient 2-0, ont terminé à neuf et ont concédé le nul 2-2 à Thoune.

Neuchâtel Xamax peut avoir des regrets. Sans doute qu'en étant plus disciplinés, les Rouge et Noir seraient revenus de Thoune avec les trois points et la possibilité de faire taire leurs détracteurs, qui les voient comme principaux candidats à la relégation. Ce n'est pas tactiquement que les Neuchâtelois ont eu des problèmes. Non, il s'agit en revanche de leur incapacité à gérer leur agressivité.

Une scène en trois actes. Alors que Xamax était en train de réussir le coup parfait à la Stockhorn Arena, en menant 2-0 grâce à un doublé de Raphaël Nuzzolo. A la 53e minute d'abord, juste après la seconde réalisation du Biennois, Igor Djuric s'est fait l'auteur d'un tacle bien bête dans sa surface sur Dejan Sorgic. Ce dernier en a profité pour réduire la marque.

Et puis, en cinq minutes, tout a déraillé. L'attaquant Taulant Seferi (73e), puis le milieu Pietro di Nardo (78e) ont chacun écopé d'un deuxième avertissement. A neuf, tout est devenu compliqué. Et sur le coup franc successif au carton rouge de Di Nardo, Simone Rapp s'est élevé au coeur de la défense xamaxienne pour tromper de la tête Laurent Walthert. Rideau.

Limites offensives

Cela n'aurait jamais dû se passer ainsi. Car à défaut d'avoir du panache dans le jeu, Xamax a pu miser sur d'autres arguments pour gêner Thoune. Il y a par exemple le fait de croire qu'on peut faire beaucoup avec pas grand-chose. Explication? La volonté avec laquelle les Neuchâtelois ont tenté de s'approcher des buts de Guillaume Faivre a permis d'entrevoir l'espoir de bousculer Thoune, malgré des ballons aussi rares qu'incertains venus de leur défense. Seferi, prêté par Young Boys, s'est ainsi démené pour créer des occasions bien qu'entouré de plusieurs bernois. Pareil pour les Nuzzolo et autres Doudin.

L'ouverture du score xamaxienne s'inscrit dans un tel schéma. A la suite d'un long ballon, Seferi a obtenu un coup franc tiré par Nuzzolo. Dévié du bras par Basil Stillhart, l'essai s'est transformé en penalty. Une aubaine que n'a pas raté l'attaquant de 36 ans (26e), qui profitait là de l'effet suspensif à la suite du recours contre sa suspension de quatre matches (après son expulsion lors du barrage aller contre Aarau). Autant dire que Xamax n'est pas parvenu à se créer d'autres réelles opportunités. Sur le deuxième but, à la 52e minute, la sortie de balle a beau avoir été plus léchée, Nuzzolo a là aussi dû finir le travail tout seul en passant en revue toute la défense bernoise.

De la solidité, quand même

Mais il faut penser que le Neuchâtel de Joël Magnin ne sera pas des plus attrayants (même si la marge de progression est énorme). En revanche, il se reposera sur une défense solide. Le trident André Neitzke-Marcis Oss-Igor Djuric est ainsi longtemps parvenu à annihiler sans trop de problèmes la paire Rapp-Sorgic. A l'échelle de la Super League, il s'agit déjà d'une référence intéressante. Il faudra s'en inspirer pour la suite. Et garder son calme.

Dans l'autre match de la soirée, Lucerne est allé s'imposer 2-0 à Saint-Gall grâce à des buts en fin de match. Blessing Eleke a transformé un penalty (86e), avant que Christian Schneuwly ne double la mise dix minutes plus tard.

ats

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00