La Liberté

15.10.2019

Manifestation de milliers de pompiers "en colère" à Paris

Un cortège de sapeurs-pompiers "en colère" venus des quatre coins de la France a défilé bruyamment à Paris. © KEYSTONE/AP/MICHEL EULER
Un cortège de sapeurs-pompiers "en colère" venus des quatre coins de la France a défilé bruyamment à Paris. © KEYSTONE/AP/MICHEL EULER
Un cortège de sapeurs-pompiers "en colère" venus des quatre coins de la France a défilé bruyamment à Paris. © KEYSTONE/AP/MICHEL EULER
Un cortège de sapeurs-pompiers "en colère" venus des quatre coins de la France a défilé bruyamment à Paris. © KEYSTONE/AP/MICHEL EULER


15.10.2019

Plusieurs milliers de pompiers ont manifesté mardi à Paris contre le manque de moyens de leur profession dans une ambiance bon enfant. Des incidents ont cependant éclaté en fin de journée, a constaté un journaliste de l'AFP.

En fin d'après-midi, les forces de l'ordre ont tiré des dizaines de grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants rassemblés sur une place de l'est de la capitale. À quelques centaines de mètres de là, plusieurs pompiers sont descendus sur le boulevard périphérique ceinturant Paris pour tenter de perturber la circulation, a constaté une journaliste de l'AFP. Des policiers étaient lancés à leurs trousses.

Un rassemblement sauvage devant les marches de l'Assemblée nationale a lui été dispersé après plusieurs heures de face-à-face tendu avec les forces de l'ordre.

"Stop au mépris"

Auparavant, les pompiers avaient défilé bruyamment mais sans incident, avec sifflets, sirènes et fumigènes. Pour beaucoup vêtus de leurs manteaux bleu marine avec bandes jaunes fluorescentes, ils brandissaient des pancartes barrées de slogans tels que "Faire plus avec moins, bienvenue chez les pompiers" ou "Stop au mépris du politique".

"Il y a une baisse des effectifs préoccupante alors qu'on est débordés par le nombre d'interventions. On nous demande tout, y compris de remplacer des ambulances. À un moment donné on ne va plus y arriver", a expliqué à l'AFP Mathias Gosse, 53 ans, venu du sud-est de la France.

Les syndicats réclament une revalorisation de la prime de feu (28% du salaire de base, contre 19% actuellement) à hauteur des primes de risques accordées aux policiers et gendarmes.

Les pompiers professionnels représentent 16% des quelque 247'000 pompiers en France, le reste étant à 80% des volontaires.

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00