La Liberté

26.07.2020

Manifestations de femmes pour défendre la Convention d'Istanbul

Des femmes ont à nouveau manifesté dimanche dans les villes turques en faveur de la Convention d'Istanbul, un traité qui protège les femmes de la violence (archives). © KEYSTONE/AP/Omer Kuscu
Des femmes ont à nouveau manifesté dimanche dans les villes turques en faveur de la Convention d'Istanbul, un traité qui protège les femmes de la violence (archives). © KEYSTONE/AP/Omer Kuscu
Partager cet article sur:
26.07.2020

Des femmes ont manifesté dimanche dans les villes turques pour exprimer leur attachement à la Convention d'Istanbul qui vise à mieux protéger les femmes de la violence. Des responsables du parti au pouvoir ont suggéré que la Turquie pourrait se retirer de ce traité.

Des dizaines de femmes se sont rassemblées dans un parc à Ankara sous la surveillance d'une forte présence policière. "Si cette Convention nous est retirée, toutes les femmes seront seules", a déclaré Cansu Ertas de la Plateforme des Femmes d'Ankara, qui a organisé la manifestation.

A Istanbul, des manifestantes ont été empêchées d'entrer dans un parc et plusieurs dizaines d'entre elles ont décidé de marcher dans les rues du district de Besiktas, selon les médias locaux.

Des inquiétudes de plus en plus fortes se manifestent en Turquie concernant le nombre croissant de femmes tuées par des hommes. Un des derniers exemples en date est le meurtre en juillet de l'étudiante Pinar Gultekin.

Violence quotidienne

Le vice-président du parti de la Justice et du Développement (AKP) au pouvoir Numan Kurtulmus a récemment estimé qu'Ankara devrait se retirer de la Convention, que la Turquie a ratifiée en 2012. Ce traité adopté en 2011 par le Conseil de l'Europe est le premier à fixer des normes juridiquement contraignantes en vue d'empêcher la violence de nature sexiste.

Pour les militants des droits des femmes, la loi n'est pas appliquée correctement en Turquie. Selon la plateforme "Nous mettrons fin aux féminicides", 146 femmes ont été tuées par des hommes au cours du premier semestre 2020 en Turquie. En 2019, 474 femmes ont ainsi été tuées, et 440 en 2018, selon l'association.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00