La Liberté

18.09.2020

Miami renverse Boston et double la mise

Adebayo et le Heat mènent 2-0 face à Boston © KEYSTONE/AP/Mark J. Terrill
Adebayo et le Heat mènent 2-0 face à Boston © KEYSTONE/AP/Mark J. Terrill
Partager cet article sur:
18.09.2020

Porté par les 25 points de Goran Dragic, Miami s'est imposé 106-101 dans le deuxième match de la finale de la Conférence Est de NBA.

Boston, qui a pourtant compté 17 longueurs d'avance face au Heat jeudi, se retrouve mené 2-0 dans la série sans trop savoir comment.

Ce sont les mêmes ingrédients qui ont fait le succès du Heat que dans l'Acte I: un acharnement à chasser le ballon adverse, qui s'est traduit par onze interceptions dont deux de Jimmy Butler dans le "money time", et un sang-froid remarquable dans ces mêmes instants pour mettre les paniers qui comptent.

La résilience a aussi été du côté du Heat, bien mal embarqué au coeur du deuxième quart-temps. Alors mené 58-41, Miami a su montrer tout son caractère au retour des vestiaires. Et c'est Bam Adebayo, qui avait réussi un exceptionnel contre main gauche sur Jayson Tatum deux jours plus tôt, qui a lancé la révolte.

L'intérieur a tout écrasé dans la raquette adverse. Auteur également de 10 rebonds et 4 passes décisives jeudi, il a inscrit dans ce troisième quart-temps 15 de ses 21 points. Miami a infligé dans ce troisième quart un cinglant 37-17 à Boston, qui ne s'en est jamais remis. "On aime se rendre les choses un peu difficiles. On est les +comeback kids+", a souri après-coup Jimmy Butler.

Ce renversement de situation fut le seul du match puisque malgré un rapproché à trois longueurs dans la dernière minute (104-101) après deux paniers derrière l'arc de Jaylen Brown (21 points), c'est le Heat qui a bel et bien maîtrisé le "money time". Outre sa défense dissuasive, Jimmy Butler a inscrit 6 de ses 14 points dans ces instants décisifs, parachevant un travail collectif.

La colère s'est par ailleurs ressentie dans le vestiaire des Celtics, avec des cris et jets d'objets rapportés par ESPN, Marcus Smart sortant même en furie en lançant quelques noms d'oiseaux. Ce que les joueurs ont refusé de commenter après coup, mais qui tend au moins à démontrer leur volonté de se battre jusqu'au bout.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00