La Liberté

22.09.2021

Ministre de la délégation brésilienne à l'ONU atteint du Covid-19

Marcelo Queiroga va passer sa quarantaine à New York (archives). © KEYSTONE/EPA/Joedson Alves
Marcelo Queiroga va passer sa quarantaine à New York (archives). © KEYSTONE/EPA/Joedson Alves
Partager cet article sur:
22.09.2021

Le ministre brésilien de la santé Marcelo Queiroga a été "testé positif au Covid-19", après avoir participé mardi à l'assemblée générale de l'ONU à New York. "Les autres membres de la délégation [...] sont négatifs", selon le secrétariat brésilien de la communication.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui s'est montré sans masque à plusieurs reprises au cours du voyage, n'a pas été vacciné contre le Covid-19. Il a répété qu'il serait "le dernier" Brésilien à recevoir le vaccin.

Il s'agit du deuxième cas positif dans l'entourage de M. Bolsonaro depuis son arrivée dans la ville américaine. M. Queiroga était au côté de M. Bolsonaro lors de plusieurs événements, dont une rencontre lundi avec le premier ministre britannique Boris Johnson.

Bien que la délégation soit rentrée au Brésil, Marcelo Queiroga "restera aux États-Unis pendant la période d'isolement", a précisé le secrétariat. Vacciné contre le coronavirus, M. Queiroga, 55 ans, "se porte bien".

Masque sous le menton

Dans la soirée, le ministre de la santé a écrit sur Twitter que tout en suivant "tous les protocoles de sécurité sanitaire", le ministère "continuera à prendre des mesures fermes pour faire face à la pandémie au Brésil".

Dès dimanche soir à New York, Jair Bolsonaro avait fait sensation sur Twitter en se faisant photographier très décontracté avec ses collaborateurs, dînant d'une tranche de pizza, debout dans la rue, une facétie attribuée par les médias brésiliens à son refus du vaccin contre le Covid-19. Le ministre de la santé est le seul sur la photographie à porter un masque, mais sous le menton.

Interrogé sur sa gestion controversée de la pandémie, qui a fait plus de 591'000 morts au Brésil, M. Bolsonaro a ouvert l'assemblée générale de l'ONU par un discours, dans lequel il a fait plusieurs déclarations trompeuses ou inexactes, dont certaines liées à la pandémie, selon une vérification de l'équipe Factcheck de l'AFP.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00