La Liberté

15.05.2018

Mondial: la Suisse à l'heure des quarts

Un match tout en contrôle pour les Suisses © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Un match tout en contrôle pour les Suisses © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI


15.05.2018

Mission accomplie pour la Suisse au Championnat du monde à Copenhague.

Conformément aux attentes, la sélection de Patrick Fischer s'est imposée 5-1 devant la France et s'est qualifiée pour les quarts de finale, où elle affrontera la Finlande (jeudi à Herning).

Sans être transcendante, la Suisse a fait ce que l'on attendait d'elle. Il fallait montrer qu'elle était meilleure que son adversaire, qu'elle avait suffisamment de joueurs capables de faire la différence face au 12e mondial. Jouer en somme comme la Suède ou la Russie face aux Helvètes.

Et la formation à croix blanche a validé son ticket pour les quarts dès le premier tiers. Solides, les Suisses ont inscrit deux buts qui ont fait mal aux Français. A la 13e, Hofmann a nettoyé la lucarne de Hardy alors qu'il y avait une pénalité différée. Un peu moins de trois minutes après, Corvi a profité d'un bon travail de Niederreiter et Meier pour donner de l'air à ses couleurs.

Avec deux longueurs d'avance, la Suisse a pu et su gérer son avantage. Et Leonardo Genoni a sorti les arrêts nécessaires au bon moment, car par trois fois les Tricolores auraient pu revenir dans la partie. Si le gardien du CP Berne a disputé cette rencontre décisive, c'est en raison de la blessure du titulaire Reto Berra. Genoni a tenu la baraque et son moral a sans nul doute repris l'ascenseur.

En face, Dave Henderson avait lui aussi revu son alignement en raison des absences de son meilleur attaquant Stéphane da Costa (ex-Genève-Servette) et son meilleur défenseur Yohann Auvitu. Du coup, la France a procédé par contres pour tenter de déstabiliser les hommes de Fischer.

Pour faire mieux, il aurait été de bon ton que la Suisse profite de ses occasions en supériorité numérique. Les excellentes entrées de zone ont permis de poser des power-plays intéressants, mais les deux minutes à 5 contre 3 à la 26e auraient dû déboucher sur le 3-0. Roman Josi s'est multiplié en mitraillant Hardy. Sans succès. Le numéro 90 a en revanche servi Untersander sur un plateau à la 38e pour le 3-0 qui a mis fin aux minces espoirs français. Au passage, le défenseur bernois a inscrit son troisième but en trois matches.

Fiala a ensuite marqué le 4-0 à la 43e et Moser le 5-1 à la 54e, soit dix minutes après la seule réussite tricolore signée Leclerc.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00